AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « We're the kids your parents warned you about »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



Messages : 113
Points : 4
Date de naissance : 31/07/1990
Age : 27


MessageSujet: « We're the kids your parents warned you about »   Ven 22 Avr - 19:32




♣ Fox & Noélie
« There's something you should know about us...When we drink we do it right. »




J'étais seule chez moi depuis les environs de dix-huit heures, après que les répétitions pour Chicago s'étaient terminées. J'étais directement rentrée chez moi, refusant l'invitation de mes collègues à aller boire un verre tous ensemble, parce que je savais que mon petit ami m'attendait déjà chez moi. En effet, Noah, faisait lui aussi partie du casting d'une comédie musicale mais pas la même que la mienne évidemment, même si ça nous aurait bien faciliter les choses...J'étais bel et bien consciente que notre relation n'était pas des plus simples, ni des plus banales, et le fait que l'on ai tous deux acquis une certaine notoriété avec notre carrière respective sur les planches de Boradway nous avait de surcroit placé dans une situation ou les médias s'intéressaient de près à nous. Lors d'événements, de remises de prix, de concerts ou de grandes premières, vous pouviez être sur que les journalistes présents allaient nous poser des questions plus ou moins personnelles, mais à coup concernant notre vie amoureuse. Au départ, il y a trois ans de cela, lorsque Noah et moi sortions ensemble depuis peu, j'avais émis le souhait de cacher notre relation aux médias, de nature timide, j'avais réellement éprouvé le besoin d'établir les bases de notre relation sans que les médias envahissent notre intimité. Noah avait respecté ma décision, et pendant quelques mois nous avions continuer à nous voir en cachette, sans que personne excepté nos amis les plus proches ne soient au courant de notre idylle, jusqu'à ce qu'un paparazzis ne nous prenne en flagrant délit un soir en train de nous embrasser. Les photos avaient fait le tour du net en quelques heures, et dés le lendemain matin la nouvelle était présente dans tous les quotidiens et journaux à scandales. A mon grand damne !

Je me dépêchais donc de rentrer jusqu'à mon appartement se trouvant sur Madison Square, ou mon petit ami était censé m'attendre depuis une petite heure bien patiemment. Or, une fois chez moi, je ne trouvais que mon appartement vide, Noah n'était pas là. Je soupirais, jetais mes clefs sur le bahut à l'entrée comme à mon habitude, et sortait mon portable afin d'appeler mon chéri.


« Salut vous êtes bien sur le portable de Noah mais
j'suis absent pour le moment, surement en répétition
au théâtre, ou bien avec ma chérie alors laissez moi
un message et je vous rappellerez au plus vite. Bye »


« Hey...Salut mon coeur c'était moi...Ben écoute tes
répéts se terminaient à 17h et incontestablement t'es
pas avec moi alors je me demandais juste ou tu
étais...Je t'attends à l'appart au cas ou tu l'aurais
oublié. Je...Je sais pas ce que tu avais prévu pour ce
soir, tu veux que je fasse un truc pour le diner ou on
se commandera des pizzas? Je sais pas, rappelle moi
ok? Bye. Je t'aime. »



Je raccrochais, excédée du comportement de mon petit ami. Il devrait déjà être là, mais il n'y étais pas, et dieu sait ou il pouvait se trouvait maintenant, de plus je me demandais avec qui? Pour qui et pourquoi m'avait il laissée en plan ce soir, alors qu'il était prévu que nous nous retrouvions chez moi dés que j'aurai terminé mes répétitions. Je soupirais d'agacement, me débarrassait de ma veste et m'affalais sur mon canapé. J'allumais la télé et mettais en route mon lecteur DVD à l'aide de la télécommande. Je découvrais alors que le film qui y était déjà était The Runaways, un bon film, que j'avais déjà vu hier mais j'avais une flemme monumentale ce soir, et je préférais le revoir que de me lever pour en choisir un autre.

Lorsque je me réveillais, le film était terminé depuis bien longtemps, puisque mon écran s'était mit en veille. Je m'étais surement endormie après avoir préparé le diner, j'avais en effet cuisiné un risotto absolument délicieux, puisque c'était le plat préféré de mon petit ami, je l'avait mit sur le feu et m'était ensuite endormie. Après m'être réveillée donc, je m'emparais aussitôt de mon portable: j'avais un nouveau message...

Code:
Ne rentrerai pas ce soir. Je dormirai chez moi. Ne m'en veut pas. Je t'aime bébé. ♥

Les nerfs à vif, je jetais mon portable à l'autre bout de la pièce. Je me levais ensuite d'un bond, et zappais à la télévision, jusqu'à ce que je tombe sur une chaine musicale. Je montais le son au maximum, et me dirigeais vers ma cuisine, ou je terminais de préparais mon risotto. Je m'assis ensuite sur mon bar, et réfléchissais quelques secondes à ce que je pourrai bien faire maintenant que mon petit ami m'avait posé un lapin, puisque je savais que j'allais passer la soirée seule. Je me levais donc et allais récupérer mon portable que j'avais jeté contre ma baie vitrée. J'avais eut de la chance de ne pas briser la vitre...J'appelais alors mon amie Fox et lui proposait de me rejoindre chez moi pour y passer la soirée. Avec Fox au moins, j'étais sur et certaine de ne pas m'ennuyer une seule seconde et de passer une excellente soirée. Je m'emparais donc d'une bouteille de vin dont il restat un fond, que j'avais utilisé pour préparer un plat hier soir, et commençait à la boire. Je ne m'en faisais pas, à coup sur Fox avait comprit par mon appel que Noah m'avait encore plantée, et elle se ramènerait chez moi, comme toujours, armée d'une bonne bouteille de vodka ou bien de rhum, ou te tequilla, qu'importe du moment que ça se boit, nous adorions en faire des coktails. Une demi-heure plus tard, Fox était devant ma porte, et moi, j'avalais la dernière gorgée de ma bouteille.

Noélie ▬ « Aww Foxy chérie merci d'être venue, dis tu veux bien jouer au Noah pour ce soir? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capoupas.tumblr.com/


avatar

FONDATRICE


Messages : 145
Points : 5
Date de naissance : 13/06/1988
Age : 29


MessageSujet: Re: « We're the kids your parents warned you about »   Ven 22 Avr - 20:51



Fox s'était réveillée la tête dans le cul ce jour-là. On ne pouvait pas dire qu'elle ait fêté la veille parce que ce n'était pas vraiment le cas. Elle avait un concert dans une petite salle dans Brooklyn, un truc intimiste et pourtant, je peux vous dire que ça déchirait ! La sono était super. Fox avait toujours aimé les petites salles. Elle avait d'ailleurs déjà donné un concert dans cette salle. L'heure de début était fixée à 21 heures, mais elle n'est montée sur scène qu'une demie heure plus tard. Le concert a duré jusqu'à minuit passée, en comptant les chansons non prévues que The Wild Riders ont décidé de jouer. Le public était enthousiaste, les fans étaient déchainés, et eux, ils ont pris du bon temps. tout le monde est heureux, point barre. Fox a signé des autographes pendant une heure et demi après le concert, et une fois les fans partis, elle est sortie par l'arrière du bâtiment avec les autres du groupe, où une voiture les attendait. Et devinez quoi ? La jeune femme a invité ses potes dans sa suite en plein Manhattan pour boire quelques verres et fumer un peu.

Résultat : elle se réveillait ce matin avec un léger mal de crâne peu dérangeant du à l'habitude, dans sa suite. Elle avait promis à sa sœur de rentrer au bercail ce soir-là, bah c'était rappé. En effet, Fox avait une suite rien qu'à elle à Manhattan, histoire d'être proche de Broadway et de ses lieux de travail, du centre de la ville. Mais sa maison d'enfance se trouvait dans le Bronx et elle rentrait là-bas quand elle le pouvait, là où sa sœur cadette profite à elle seule d'une maison faite pour trois. Rien de bien luxueux, c'est plutôt assez cheap en fait. En tous cas, elle n'était pas censée être là, comme ça, ici. Elle était supposée rentrer au bercail, sobre, saine d'esprit et si possible -oui si possible- pas défoncée. Mais bon, étant donné que Fox est toujours défoncée, on va pas en demander de trop. Bref. Elle finit par se battre avec le couverture pour pouvoir en sortir, sa tignasse de cheveux bruns emmêlés, et tendit le bras vers son Blackberry qui trainait au sol. Elle poussa un gémissement de fatigue et attrapa le téléphone. Accro aux sms, quelques secondes lui suffirent pour écrire...
Citation :
Désolée. Trop déchirée hier soir. Promis j'me rattraperai ce soir.

...Et pour envoyer ça à sa sœur. Cette dernière était le parfait opposé de Fox et pourtant, elles s'entendaient à merveille. Sachez tout de même que le réveil de Fox eut lieu à midi. Mais bon. Elle se leva avec difficulté et retira ses fringues puantes pour aller prendre une douche puis alla manger un truc. Elle passa l'après-midi devant la télé, puis se mit à composer quelque chose vers 18 heures. Tenter de composer quelque chose serait plus juste à vrai dire... Elle s'alluma une clope -ça l'aidait toujours à se concentrer- et laissa l'odeur de la cigarette embaumer la chambre. Puis son Blackberry se mit à sonner. Elle crut d'abord que c'était sa sœur, mais non, c'était Noélie, l'une de ses plus proches amies. Enfin, une fille avec qui elle pouvait bien s'éclater et qu'elle appréciait quoi... Elle décrocha.
A peine eut-elle raccroché, Fox alla se chercher un t-shirt et un short en jean, parce que oui, elle avait passé l'après-midi en sous vêtements. Elle n'attendait personne, et puis merde, celui qui avait prévu de la visiter n'allait pas être choqué tout de même, elle était fière de son corps et n'était pas particulièrement pudique. Elle s'habilla après avoir écrasé sa cigarette dans son cendrier. Une fois terminée, Fox ramassa les affaires dont elle avait besoin, alluma une autre cigarette et se pencha sur son bar d'où elle sortit une bouteille de whisky. Puis elle prit un taxi direction Madison Square.

Fox arriva chez Noélie peu de temps après. Elle monta jusqu'au dernier étage de l'immeuble où la brunette vivait. Lorsque celle-ci vint lui ouvrir, Fox n'attendit pas plus longtemps et entra dans l'appartement, la cigarette se consommant coincée entre ses lèvres. « Salut. » marmonna-t-elle. La jeune brune alla directement chercher deux verres dans la cuisine et les remplit d'alcool. Elle tendit un verre à Noélie et répondit « Avec plaisir. J'aurais la chance de faire le genre de truc que tu fais avec Noah ? » sur le ton assez provoc' qu'elle emploie continuellement. Elle n'attendit pas que Noélie dise quoi que ce soit et demanda directement « Ça te dis on va sur ton toit ? On crève de chaud là dedans, et puis ça sent le chacal. Et j'ai ramené quelques trucs sympa histoire de pas s'ennuyer. » Finalement, elel n'aurait pas l'occasion de se rattraper ce soir, en ce qui concerne sa sœur.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 113
Points : 4
Date de naissance : 31/07/1990
Age : 27


MessageSujet: Re: « We're the kids your parents warned you about »   Sam 23 Avr - 23:53




♥ Fox & Noélie
« There's something you should know about us...When we drink we do it right. »




Noélie ▬ « Aww Foxy chérie merci d'être venue, dis tu veux bien jouer au Noah pour ce soir? »

J'étais comment dire, désespérée d'avoir un petit ami aussi absent de ma vie quelques fois, et ce soir, c'était le cas. De plus, il fallait avouer que même si je ne remettais pas bien souvent ma relation avec Noah en question, à chaque fois que je le faisais, c'était lorsque Fox était avec moi. C'était incroyable le pouvoir de persuasion qu'elle pouvait avoir sur moi, d'ailleurs la brunette le savait et elle en profitait au maximum lors de nos soirées passées ensemble pour tenter de me faire prendre conscience que je me devais de m'amuser un peu plus au lien d'attendre sans arrêt que mon petit ami officiel deigne m'accorder un tant soit peu d'importance. Fox était l'une de ces rares personne capables capables de vous retourner le cerveau en une simple soirée en sa compagnie, que ce soit par le moyen de ses paroles, cinglantes, de ses agissements, trash et parfois choquants, ou moyen plus radical: par l'alcool, évidemment, un grand classique. Mais au moins, lorsque je passais une soirée avec mon amie, je n'avais pas à me soucier de quoi que ce soit, de mon apparence, de ce qu'elle pourrait penser de moi, du jugement qu'elle pourrait apporter à mes agissements, Fox n'en avait rien à foutre, et ça, c'était ce qui me plaisait chez elle. En fait, elle n'en avait rien à foutre, de tout. Tout ce qui l'entourait, et tous ceux qui faisaient partie plus ou moins intégrante de son équilibre vital n'était qu' accessoire au service de son plaisir, mis à part son propre plaisir, elle se fichait de tout, n'accordait aucune importance aux soucis quotidiens, aux problèmes humains qui pouvaient ronger ses proches, comme elle le disait si bien, chacun ayant ses propres problèmes, pourquoi s'emmerder à tenter d'écouter, de comprendre ou de résoudre ceux qui tracassent les autres? Sur ce point, je ne pouvais être que d'accord avec elle...Alors que je l'avais accueillie sur des paroles quelques peu amusantes aux vues de la situation, mon amie Fox entrait dans mon appartement sur un simple:

Fox ▬ « Salut. »

Noélie ▬ « Waw, t'as toujours l'air enchantée de me voir ça fait peur !»

Lui répondis-je tout en haussant les sourcils. Je refermais la porte à clefs derrière elle. Pendant que je prenais soin de ranger mes clefs d'appartement à la place qui leur été réservée-ne sait on jamais si nous buvions beaucoup trop ce soir, ce serait dommage que je ne les retrouvent plus. Fox de son côté, avait fait comme chez elle et s'était directement rendue dans ma cuisine ou elle s'était emparée de deux verres, y avait versé une bonne dose de whisky dans chacun, et m'en avait tendus un. C'était en grande partie pour cela que j'aimais tellement Fox. Elle avait cette aisance, cette assurance naturelle, àpeine l'avait-je rencontrée que je savais qu'elle et moi nous entendrions à merveille, et à peine avait-elle mit un pied chez moi qu'elle agissait déjà comme si c'était son propre appartement. Comme le font les vrais amis. Tout le monde ne partage pas ma conception de l'amitié, certes, mais pour moi c'était ça. Pouvoir se rendre chez une personne sans éprouver aucune appréhension, aucune gène, sans aucune retenue...Fox en était donc l'exemple parfait selon moi. Je lui offrais un large sourire lorsque j'entendais ses paroles...

Fox ▬ « Avec plaisir. J'aurais la chance de faire le genre de truc que tu fais avec Noah ? »

J'aurai aimé avoir assez d'aplomb pour lui répondre quelque chose à la hauteur de sa provocation mais je n'étais définitivement pas assez...Délurée pour ça. Fox elle, employait souvent ce genre de formules provocantes, qui pourraient choquer la plupart des personnes mais qui moi me faisaient rire, ou bien me mettaient mal à l'aise quelques fois...Mais mon amie ne me laissat pas le temps de lui répondre, surement parce qu'elle savait pertinemment que je ne le ferai pas, et elle enchainât...


Fox ▬ « Ça te dis on va sur ton toit ? On crève de chaud là dedans, et puis ça sent le chacal. Et j'ai ramené quelques trucs sympa histoire de pas s'ennuyer »

Noélie ▬ « Oh oui oui oui d'ailleurs faut que je te montre un truc qui va te plaire...»

Je buvais le verre que Fox m'avait servit quelques secondes plus tôt d'une seule traite, et le reposait sur le bar. Je jetais un regard évocateur à mon amie pour l'inciter à faire de même, ce pour quoi elle ne se fit pas prier, et elle n'eut aucun mal à avaler son whisky en une gorgée. Elle m'impressionnerait toujours.... Je remplissais ensuite nos deux verres de nouveaux, prenais soin de ne pas oublier la bouteille, et attrapais la main de mon amie afin de l'emmener jusqu'au toit de mon immeuble, auquel nous pouvions accéder par une trappe qui se trouvait dans mon couloir. Nous montions donc toutes les deux sur le toit en l'empruntant, une fois grimpées là haut sans trop d'efforts, l'escalier nous facilitant la tâche, je mettais en route la stéréo que Noah m'avait aidé à installer, d'où un titre de Pink Floyd sortit quelques instants plus tard. Quelle chance, je savais que Fox aimait également ce groupe, qui était l'un de mes préférés. Mais je ne lâchais pas sa main pour autant, et l'emmenait ensuite à l'autre bout du toit, ou je m'asseyais sur le rebord du muret, et lui montrait du doigt l'emplacement d'une petite serre que j'avais installée, toute seule pour le coup. J'y faisais pousser quelques plantes que Fox connaissait bien, et je le savais, elle allait aimer l'idée de cette "plantation maison" .

Noélie ▬ « Surpriiise ! Y'a un pied trop mignon qui me fait penser à toi, je vais l'appeller Fox ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capoupas.tumblr.com/


avatar

FONDATRICE


Messages : 145
Points : 5
Date de naissance : 13/06/1988
Age : 29


MessageSujet: Re: « We're the kids your parents warned you about »   Dim 24 Avr - 5:52

Lorsqu'il s'agissait d'aller sur le toit de Noélie, Fox répondait toujours par la positive. Et c'était aussi le cas de Noélie si c'était Fox qui le proposait. Pourquoi ? Parque le toit de Noélie était en fait la caverne d'Ali-baba, un sympathique petit jardin que Fox ne pouvait qu'adorer. La brunette tira sur sa cigarette. Elle n'avait aucune gène lorsqu'il s'agissait de Noélie -ou d'une autre personne aussi d'ailleurs-, elle était capable de venir squatter son appart' comme si c'était le sien. Un jour, elle était même passée à l'improviste pour prendre une douche. Enfin bref, ça c'est encore une autre histoire. Fox aimait bien Noélie. Elle était cool, elle se prenait pas la tête. Beaucoup de gens avaient le don d'énerver Fox. Que ça soit par leurs agissements, leur manière de toujours lui faire des remarques et de prendre cet air choqué à chacun de ses gestes. L'amie qui venait chez toi pour pleurnicher pendant trois heures sur ton épaule parce que son mec l'a laissée tomber, ce n'est pas une amie pour Fox. Non, dans ce genre de situation elle est plus du genre à dire « Ouais bon, t'as qu'à faire les bars se soir et te trouver un autre mec, de toute façon l'autre il avait une face de cul ». Avec Noélie c'était simple. Pas de papotages inutiles sur les problèmes de la vie, juste de bonnes soirées du genre alcool, drogue et sexe si la soirée ne se déroule pas chez Noélie (parce que oui, sans mecs... Et puis Noé n'était pas très chaud pour un petit plan avec Fox)... Fox, ça ne la dérangerait pas, de passer une nuit avec Noé. Elle avait déjà couché avec des filles, il y peu encore même, et Noélie était assez à son goût. Elle avait déjà passé la nuit avec des amis proches sans pour autant que ça finisse en engueulade ou en petite couple gnan-gnan.
Fox sourit à son amie, elle savait quel genre de choses Noélie pouvait bien avoir à lui montrer. Fox vida son verre d'une traite avant de laisser Noélie le lui re-remplir et prendre la bouteille, pour emmener la jeune femme sur le toit, en passant par la petite trappe. Noélie alluma alors la stéréo que Noah lui avait installée... Pink Floyd. C'était son truc, à Fox. Par rapport à Noah, celui-ci était peut-être une sore de salaud, mais au moins, il connaissait son job de connard à la perfection. Pourquoi avait-il installé cette stéréo ? C'était simple, ça faisait toujours un petit truc pour occuper Noélie lorsqu'il s'occupait lui-même dans le lit d'une autre fille. Fox avait déjà couché avec un Noah, mais ce n'était pas le même... Enfin. Fox arriva à l'autre bout du toit et suivit la direction que le doigt de Noé indiquait. Une petite serre, avec de sympathiques plantes. Fox aimait les plantes, ce genre de plantes. Et quelle chance elle avait d'avoir une amie ayant la main verte ! Un pied trop mignon qui lui faisait penser à Fox ? « J'prends ça comme un compliment ». Fox s'approcha alors de la serre en tirant sur sa cigarette. « Géniaaaal... » Elle jeta alors sa clope et l'écrasa au sol, avant de rentrer la tête sous la bâche pour voir de plus près. « Salut mes bébés... » dit-elle, sans cacher son enthousiasme et sa joie d'être ici, chez Noé, lorsqu'il y a de quoi faire. Elle ouvrit son sac et en sortir une petite boite métallique censée abriter des cigarettes. Mais en ouvrant la boîte, on pouvait voir que ce n'était pas des cigarettes, mais bien des joints déjà roulés, et en belle quantité. Elle tendit la boite à Noélie pour qu'elle se serve et coinça son propre joint entre ses lèvres avant de l'allumer. Puis elle jeta le briquet à Noélie pour qu'elle puisse allumer le sien. Elle sortit ensuite de son sac quelques boites de pilules en plastique. « J'ai taxé ça à un pote. J'ai déjà tenté hier soir, ça tue ». Fox était du genre à tenter tout ce qu'elle peut trouver. Verre de whisky dans une main, joint dans l'autre, elle port le verre à sa bouche et but quelques gorgées.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: « We're the kids your parents warned you about »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« We're the kids your parents warned you about »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broadway Lights :: ♪ MANHATTAN :: « midtown » :: « madison square » :: « appartement de noélie livingston »-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit