AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 that's just the way we roll

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

FUTURE TUTRICE DE BL APRES LE SUICIDE D'ANTEY


Messages : 517
Points : 473
Date de naissance : 31/10/1988
Age : 30


MessageSujet: that's just the way we roll   Mer 4 Mai - 20:21





that's just the way we roll
liam & zach (& antey)

« Quelque chose dont je peux pas te parler. » Comme pour ponctuer sa phrase, une goutte d'eau froide et soudaine vint s'écraser sur la joue de Zacharie et glissa le long de son visage, tant et si bien qu'on aurait presque pu la confondre avec une larme. Zach la chassa d'un geste impatient de la main. Au fond d'elle, même si elle le niait totalement et se refusait catégoriquement de l'admettre, elle se sentait un peu vexée qu'elle ne lui dise pas la vérité. Elle savait pourtant que, si Antey avait pu lui dire ce qui la tracassait -bien que le verbe tracasser puisse être ici considéré comme un euphémisme-, elle l'aurait fait ; elle ne la considérait pas moins comme sa meilleure amie, sauf que c'était plus fort qu'elle, la curiosité faisait partie des défauts qu'elle détestait le plus chez elle. Mais elle ne pouvait pas lui en vouloir ; elle savait qu'Antey était sincère. Sinon elle ne lui aurait pas répondu sur un ton si... normal ? compatissant ? En tout cas, si elle avait compté sur le fait de lui sortir un tissu de mensonges, elle aurait gardé ce sempiternel air cynique et narquois que l'entourage de la brunette ne connaissait que trop bien. Ou alors, elle aurait inventé une excuse que la jeune fille aurait été obligée de croire tellement elle était crédible. Mais là, ces quelques mots signifiaient clairement que le sujet était clos. Elle ne voulait pas, elle ne pouvait pas en parler, à personne, point. Les quelques gouttelettes qui rafraîchissaient l'atmosphère se multiplièrent et bientôt, la petite rue fut noyée sous l'averse. Les robes et paires de chaussures d'Antey étaient définitivement saccagées, de même que la soirée qui ne devait être qu'au départ une simple sortie entre amies pour se changer les idées, mais ce n'était pas vraiment ce qui préoccupait le plus les jeunes filles à ce moment-là. Avec un petit sourire, Antey annonça qu'il était temps de rentrer. Zach ne pouvait être plus d'accord avec elle. Elle n'avait en aucun cas envie de passer une seconde de plus dans cette ruelle.

Elle suivit Anteynara jusqu'aux toilettes du casino et s'adossa au mur en soupirant avant de jeter un œil à son reflet dans le miroir. Bon, elle était exactement comme elle s'était imaginée ; le fin trait de crayon noir et le mascara avaient coulé sous l'effet de la pluie battante. Toute boucle ayant presque disparu de ses mèches obscurcies par l'averse, ses cheveux dégoulinaient jusqu'au creux de son dos. Antey n'était pas dans un meilleur état et s'efforçait de faire disparaître la suspecte petite trace de sang sur son menton ; les clients du casino avaient du paniquer en les voyant rentrer comme ça. Ou alors étaient-ils tellement occupés qu'ils n'avaient même pas fait attention à elles, tout simplement. La deuxième option était nettement préférable. Zach effaça du pouce les marques de maquillage sous ses yeux puis décida que l'état actuel de sa coiffure était un cas désespéré et qu'elle aurait tout le temps de s'en occuper une fois qu'elle serait rentrée chez elle. Elle se retourna vers Antey qui, comme elle, essayait d'arranger un peu son apparence. Elle avait du mal à croire que tout soit redevenu exactement comme avant en moins de trente secondes. C'était comme si les deux jeunes filles n'avaient jamais abordé le sujet tabou que constituait le passé. Elle se mit à jouer pensivement avec la gourmette en argent cerclant son poignet droit. « On fait quoi maintenant ? Tu penses que c'est plus pratique de me déposer ou d'appeler un taxi depuis chez toi ? » Deux minutes plus tard, Antey et Zach avaient de nouveau traversé le casino et Antey mettait le contact de sa voiture. Apparemment, c'était plus pratique d'appeler un taxi depuis chez les Anderson. En même temps, à cette heure-ci soit environ minuit, les rues de New-York étaient grouillantes de monde et les chauffeurs de taxis privilégiaient les clients de l'Upper East Side à ceux de Broadway ce qui était compréhensible quand on savait que seuls les plus riches peuplaient l'Upper East Side.

Exactement comme à l'allée, elles filèrent les avenues menant à la propriété d'Antey dans un silence des plus complets. Mais ce n'était pas un de ces silences pesants qui ne laissent deviner que l'angoisse et la nervosité. C'était juste un silence serein ; comme si tout était d'un calme étrangement effrayant mais simplement rassurant. Zacharie regardait les bâtiments de Manhattan, sous les trombes d'eau qui frappaient bruyamment la carrosserie de la voiture, défiler à travers la vitre et Antey conduisait. La seule différence était qu'elles étaient trempées et dénuées de toute trace de maquillage. Une vibration retentit dans l'habitacle et, jetant un coup d'œil au sac à main d'Antey, Zach en déduisit que le portable de son amie était en train de sonner. Elle mit un certain temps avant de se demander qui pouvait bien essayer de la joindre à cette heure. Le téléphone avait déjà vibré au moins trois ou quatre fois quand la demeure se fit visible. La Chevrolet passa le portail en fer forgé et Zach vit quelque chose qu'elle n'avait pas du tout anticipé. Une voiture, qui n'était en toute logique pas celle d'Antey, était garée dans l'allée. Il n'était pas difficile de deviner qui était rentré à la maison... Elle souffla sur une mèche encore imbibée d'eau. C'était censé être un jour comme les autres. Zacharie avait passé l'après-midi entre son piano, ses disques et Central Park. Le soleil avait brillé tout au long de la journée. Ça avait été un jour comme les autres. Puis elle avait eu la folle idée de se lancer, et d'aller parler à Liam. En toute franchise, il était clair qu'il y avait quelques points entre eux qui méritaient d'être éclaircis... Finalement, elle s'était retrouvée à se poser des dizaines de questions sur Antey, et à finalement tout lui révéler de son côté. Elle n'avait pas prononcé le nom de Nolla depuis bien deux ou trois ans. Et tout ça, c'était déjà beaucoup trop pour une seule soirée. C'était censé être un jour comme les autres. Elle n'avait pas du tout prévu de devoir gérer une situation comme celle qui se présentait. Elle ne se sentait vraiment pas prête à affronter Liam et à mentir à Antey. Pas ce soir.


Dernière édition par Zacharie A. McGraw le Sam 7 Mai - 12:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

FONDATRICE


Messages : 551
Points : 186
Date de naissance : 08/07/1985
Age : 33


MessageSujet: Re: that's just the way we roll   Jeu 5 Mai - 15:40

« On va rentrer chez moi. Madison Square est bouché à cette heure-ci, et par contre un taxi passera plus facilement » Antey connaissait New York par cœur, elle savait quel quartiers étaient fréquentables et à quelle heure. Elle traversa le casino en essayant de ne pas se faire trop remarquer. Lorsqu'elle croisa le regard d'un homme d'une quarantaine d'années -il travaillait dans la musique, Antey l'avait déjà croisé à des réceptions- celui-ci la dévisagea. Elle était trempée, accompagnée d'une jeune femme elle aussi trempée. La brunette lui adressa un grand sourire en disant « Vous ne pouvez pas vous imaginer ! Il est presque impossible de sortir tant la pluie bat fort. Vous voyez le résultat de ma tentative » L'homme eut un petit rire. C'était ça, avec les gens, Antey n'était pas la même avec ses amis qu'avec les gens de l'extérieur. Elle se maitrisait et jouait sur les apparences. Jamais cet homme n'aurait pu supposer un seul instant que cette remarque ne fût qu'une excuse. Elle était forte à ce jeu-là, et en elle-même se cachait plusieurs Anteynara qui se montraient en alternance suivant la situation. Elle avait un don pour ça, après tout elle était actrice. Mais jouer son propre rôle en l'adaptant était un exercice plus compliqué. « Bonne soirée, Anteynara » répondit l'homme en question. « Bonne soirée à vous »

Antey se tourna vers Zach et leva les yeux au ciel. Elle passa la porte et demanda à ce qu'on cherche sa voiture. Le jeune employé ramena le véhicule, et Antey lui glissa la seconde partie de son pourboire. Puis elle monta dans la voiture et démarra. Le voyage retour fut calme, moins agité que l’allée. Et pourtant la ville était réputée pour ne jamais dormir. C'était juste qu'il était un peu tôt. Les personnes qui étaient sorties cette nuit rentreraient plus tard. Minuit était peut-être l'heure la plus calme de la nuit. Mais certains quartiers restaient complètement bloqués. Antey repensa à la soirée désastreuse qu'elle venait de passer. Au final, peut-être que tout venait de s'arranger. Mais elle n'y croyait pas vraiment. Zacharie reviendrait à la charge dans les jours à venir, Antey le sentait. Mais entre-temps elle aurait trouvé quelque chose à dire, elle se serait fabriqué un alibi. Et surtout : elle en aurait parlé à Liam. Parce qu'une discussion à ce propos s'imposait maintenant. Même si elle n'en avait pas envie.

La voiture qui transportait les deux jeunes femmes arriva dans l'Upper East Side après un moment de route assez silencieux. Son téléphone vibra, plusieurs fois. Elle ne décrocha pas -parce qu'elle n'en avait pas envie, et parce que la personne qui lui téléphonait à cette heure-ci pourrait bien attendre quelques minutes encore-. Puis Antey se retrouva finalement devant le portail. Elle appuya sur le petit émetteur et les grilles s'ouvrirent pour laisser passer la voiture. Elles remontèrent l'allée, et ce fut à ce moment là que Anteynara aperçut la voiture de Liam stationnée. Les feux étaient d'ailleurs allumés. Il venait sans doute de rentrer. Antey gara la Chevrolet à son emplacement habituel -devant l'entrée, ce qui était bien pratique les jours de pluie- et attrapa ses affaires. Elle sortit de la voiture, et lorsque Zach aussi fut sortie, elle verrouilla sa "beauté". Miss Anderson se dépêcha de monter les marches et d'ouvrir la porte pour laisser entrer Zacharie. Elle referma en vitesse et mit ses clés en place. Antey se retrouva alors sans s'y attendre face à un Liam légèrement... comment dire... Énervé. « Salut ! » dit-elle avec le sourire. La fille du casino avait complètement disparu et c'était à nouveau Anteynara qui était là. Du moins en apparence.

_________________