AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 INTRIGUE 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



Messages : 7
Points : 0


MessageSujet: INTRIGUE 1   Sam 7 Mai - 12:17

C'est le grand soir !

Une immense porte. Voilà ce qu'on voyait lorsqu'on arrivait devant le Madison Square Garden. C'était un endroit que les habitués des spectacles connaissaient bien. Pour les autres, c'était avant tout impressionnant. Un tapis rouge était déroulé pour toujours faire dans le cliché, et tous les convives étaient déposés en limousine devant l'entrée. Deux hommes étaient postés à l'entrée, et ils barraient votre nom sur la liste lorsque vous arriviez. Un peu plus en retrait mais pas trop, quelques hommes plus baraqués qui assuraient la sécurité. Puis on entrait. Le Madison Square Garden avait été entièrement revu pour l'occasion. La salle avait été décorée, et il ne fallait pas longtemps pour être impressionné. C'était immense et plein de monde. Des chanteurs et musiciens, qu'ils soient issus de Broadway ou du monde de la musique tout simplement. Des producteurs, gros investisseurs, personnes riches et célèbres. Des réalisateurs et acteurs. Tout le monde avait été invité, et on ne ratait cette cérémonie pour rien au monde. C'était l'endroit où il fallait être, tout simplement. Parce que ça avait une grande signification. Ça montrait la force de la musique, l'ampleur que Broadway n'avait cessé de gagner depuis le tout début. Les plus grands étaient réunis dans cette salle ce soir, ainsi que quelques inconnus qui accompagnaient nos artistes. Il y avait bien sûr ces quelques personnes qui s'étaient engagées pour une soirée histoire d'arrondir les fins de mois, ou alors de pénétrer dans une des fêtes les plus VIP du moment. On avait eu besoin de beaucoup de personnel. Certains passaient avec des plateaux portant des coupes de champagne. De grande tables avaient été recouvertes de nappes blanches extrêmement classes, et on y avait posé des dizaines de plateaux proposant des petits canapés. De la musique classique et des airs de comédies musicales étaient joués pour la musique de fond, tandis que les invités discutaient entre eux. De grands lustres baroques avaient été installés et le tout donnait à la cérémonie un air très... très classe, il faut le dire. Mesdames et Messieurs, passez une excellente soirée.

Informations.
Je rappelle que nous avons un sujet commun, et que vous pouvez poster vos sujets privés. Voici donc le sujet commun. Je vous invite à poster à la suite. Il n'y a pas d'ordre de passage, vous postez comme vous le voulez. Le nombre de lignes minimum est abaissé à 10 pour un jeu des plus toniques, cependant vous pouvez toujours écrire des pages et des pages si ça vous enchante^^. La cérémonie commence à 20 heures, vous pouvez arriver quand ça vous chante puisque vous êtes tous des VIP xD Ensuite, n'oubliez pas pour l'avatar, une robe du soir, un costard... Le MJ (Spirit Of Broadway) postera de temps en temps, dans ce sujet et les autres, pour vous faire bouger un peu. Sachez que ce sujet-ci est quand même prioritaire aux sujets privés. Nous sommes là dans la salle principale. Cependant il est possible de jouer aux toilettes, devant l'entrée si vous voulez prendre l'air, dans le hall, les couloirs, les vestiaires/coulisses (sachant qu'ils sont difficiles d'accès il vous faudra une bonne raison), tout ça dans des sujets privés. Il faudra préciser dans la description de votre sujet indiquer que c'est un "sujet intrigue". Je pense avoir fait le tour (:
Enjoy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

FONDATRICE


Messages : 551
Points : 186
Date de naissance : 08/07/1985
Age : 32


MessageSujet: Re: INTRIGUE 1   Sam 7 Mai - 17:30

Anteynara arrangea sa coiffure. Elle resta ensuite plantée un moment devant la glace, à s'observer, sans bouger. Elle regardait son reflet, le regard presque vide. Elle ne pensait pas à grand chose, elle ne faisait que s'observer. Cherchait-elle le détail qui n'allait pas ? Celui qui pourrait la trahir ? Sans doute que non. Repensait-elle à la soirée désastreuse passée avec Zacharie ? Non plus. Elle ne pensait à rien. Et à tout en même temps. Son doigt s'aventura sur son sourcil droit qui portait une petite cicatrice presque invisible qu'elle camouflait généralement avec du fond de teint. Ses yeux voyagèrent jusqu'à l'horloge qui indiquait 20 heures. Puis elle reporta son attention vers le miroir. Il y avait cette fille en face qui la fixait. Des fois, Antey se disait que cette fille, c'était une autre personne. Encore quelque chose qui faisait partie de ses délires personnels. Elle se disait que les miroirs étaient des objets -si on peut appeler ça des objets- magiques. On pouvait voir des choses imperceptibles à travers un miroir. Un miroir pouvait aussi dissimuler des montagnes de mensonges. Un miroir pouvait abriter des années et des années, des secrets énormes. On pouvait se cacher derrière ce reflet. Antey le faisait souvent, en permanence même, et parfois elle arrêtait pour un moment. Puis elle se cachait à nouveau derrière ce reflet. Et ainsi allaient les choses...

Antey allait devoir se rendre à cette cérémonie. Dans une demie-heure tout au plus elle devrait partir. Elle avait acheté une robe pour l'occasion. Une belle robe ivoire brillante, avec un col en V, une petite traine et une petite ceinture, robe signée Oscar de la Renta. Elle y avait mis le prix, mais sa tenue était tout simplement magnifique. Ses cheveux étaient coiffés au naturel. Pas de lissage ni de fausses boucles. Elle n'avait pas mis son rouge à lèvres pour une fois, préférant quelque chose de plus discret. Quant à ses yeux, elle les avait entourés d'un trait de crayon noir et surlignés de mascara, comme à son habitude. Elle était prête. Elle se sentait prête. C'était plutôt bon signe.

Pourtant Anteynara était stressée à l'idée d'y retrouver Zacharie. Leur petite soirée avait assez mal tourné, et Antey était certaine que le sujet n'était pas clos pour son amie. Elle redoutait une remise sur le tapis de cette conversation. Elle n'avait qu'une envie : passer une bonne soirée avec ses amis, son frère et d'autres personnes. A propos de Liam... Rester collée à lui toute la soirée serait peut-être envisageable. Ça lui éviterait d'avoir à affronter Zach. Celle-ci n'oserait pas engager la conversation sur ce sujet si Antey restait constamment en compagnie de son frère. Ce n'était pas son genre d'étaler ses problèmes et sa vie personnelle devant des gens qu'elle connaissait à peine. Antey le savait. Alors rester avec lui semblait être une très bonne alternative.

Anteynara se munit de son sac à main dans lequel elle glissa son iPhone, son porte-feuilles, ses clés, quelques boîtes de médicaments et son tube de mascara. Puis elle dévala les escaliers en criant à son frère « Liaaaaaam ! On y va ». N'entendant pas de réponse, elle ajouta « Je sais que t'aimes bien te maquiller et te faire un brushing, mais là ça risque de pas le faire si on est trop en retard ». Sachant qu'il finirait par arriver, elle sortit. Il faisait plutôt doux ce soir-là. Il faisait même chaud. La journée avait été estivale et se balader en débardeur tard le soir n'était pas un problème. Il faisait presque lourd. Heureusement que le petit vent était là. Il faisait définitivement bon ce soir, contrairement à quelques jours auparavant, lorsqu'il avait tellement plu... Antey profita de la douce chaleur de cette fin de journée pour fumer une cigarette en attendant son frère. Puis elle écrasa la clope au sol et monta dans la limousine qui était censée les emmener au Madison Square Garden, les y attendre toute la soirée, et les re-déposer ici plus tard. C'était la limousine et le chauffeur attitrés des Anderson. La voiture était toujours là lorsqu'il fallait conduire l'un d'eux à un évènement. Antey ouvrit la fenêtre et garda les yeux rivés sur la maison, attendant patiemment que son frère daigne en sortir et la rejoindre dans la voiture.

_________________


(c) sugar slaughter - Lea Michele "Jar of Hearts"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broadwaylights.forumgratuit.org


avatar



Messages : 174
Points : 293
Date de naissance : 01/08/1987
Age : 30


MessageSujet: Re: INTRIGUE 1   Dim 8 Mai - 10:04

« Liaaaaaam ! On y va !... Je sais que t'aimes bien te maquiller et te faire un brushing, mais là ça risque de pas le faire si on est trop en retard ! »

« C’est l’hôpital qui se fou de la charité, ma grande : ça doit être la première fois de ta vie où tu te prépares trois heures à l’avance pour être certaine de ne pas être en retard ! » Répliqua une voix masculine quelques minutes plus tard. Descendant les quelques marches du perron de manière volontairement nonchalante, le frère offrait à sa sœur son éternel petite sourire en coin – mi moqueur, mi provocant. Passant devant elle en lui lançant un baiser du bout des doigts, sachant pertinemment qu’elle se retiendrait de lui donner un coup de talons, il s’approcha du rétroviseur de la voiture pour rectifier son nœud de cravate, réprimant l’envie furieuse de se passer une main dans les cheveux. De sa vie, Liam ne s’était coiffé qu’une seule fois : ce soir. D’ordinaire, il se contentait de laisser ses cheveux faire ce qu’ils voulaient, laissés libres au vent – type anarchie sophistiquée. Il cultivait depuis toujours un look d’artiste maudit, sa façon à lui de se démarquer et de rendre hommage à ses inspirations de toujours. Pourtant ce soir, il avait décidé de faire un effort. Par Dieu sait quel miracle, il avait acheté un peigne et tant bien que mal discipliné ses mèches rebelles. Le résultat était net, même si on ne remarquait trop qu’à la fin de la soirée, sa coupe ne ferait à nouveau que ce qu’elle voulait. Ce n’était pas faute d’avoir essayé. « Je fais ça pour toi, Grande sœur. » rappela-t-il, alors qu’il sortit un mouchoir immaculé qu’il plia en deux avant de le glisser dans la poche de sa veste de costume, laissant seulement dépasser une fine ligne par dessus le tissu noir. Il avait révisé ses classiques, et s’il était beaucoup plus à l’aise en jean et chemise, il devait remarquer que pour une fois, se mettre sur son trente-et-un avait du bon. Garde robe signée Harmani, Liam ouvrit la portière de la limousine et claironna dans un sourire triomphant : « Mademoiselle, je suis tout à vous ! » Le chauffeur fit vrombir le moteur du véhicule tandis qu’après un créneau magistral, ils prirent la direction de Madison Square Garden. Dans un mouvement instinctif, Liam prit la main de sa sœur dans la sienne tandis que son regard se perdait de l’autre côté de la fenêtre. Il pouvait sentir son cœur qui battait lourdement dans sa poitrine, réprimant l’envie de laisser échapper un long soupir.

Cette soirée promettait d’être riche en rebondissements, et les évènements passés rajoutaient d’avantage encore à la naturelle répulsion qu’éprouvait le jeune homme pour les mondanités en tout genre. Non content qu’il passerait la soirée dans un espace confiné – ce dont il avait phobie – il devrait sourire aux attaques des projecteurs, faire semblant de prendre du bon temps, être cavalier en toute circonstances. De plus, il ne serait pas étonné de voir que malgré la pellicule de classe dont essayait de se parer les festivités, le luxe et le faste seraient de nouveau au rendez-vous. Difficile de s’imaginer le jeune homme aussi critique face à quelque chose dont lui-même profitait ; après tout, ne vivait-il pas dans une des propriétés les plus huppées du quartier chic de Manhattan ? Contradiction ambulante, Liam n’aimait pas que l’on étale sa richesse : lui et sa sœur avaient encore le mérité d’être discrets. Alors que là, il savait qu’il se retrouverait dans les journaux le lendemain, sur les écrans de télévision en direct et à la simple idée de devoir jouer les heureux sur le tapis rouge, son estomac se retourna. Dire qu’il n’aimait pas le Monde était un euphémisme : il l’exécrait ! Sans parler du fait que ce soir, il reverrait Zacharie. A cette pensée, le jeune homme eut toutes les pennes du monde à ne pas faire état de son trouble, comme ç chaque fois que la jeune femme faisait irruption dans sa vie, fusse dans son esprit ou dans leur salon. Rien ne lui était plus désagréable d’avoir l’impression que durant toute la soirée, elle chercherait un moyen de l’éviter. Ce dont il n’avait absolument aucune envie ! Passait encore qu’elle se soit soigneusement appliquée à déployer des trésors de diversion afin de ne pas le rencontrer au théâtre, il ne pouvait supporter plus longtemps cette relation malsaine qu’ils entretenaient. Certes, il était fautif en ne lui ouvrant pas son cœur et en admettant enfin qu’il ressentait bien plus qu’une simple sympathie polie pour la meilleure amie de sa sœur. Mais pour la première fois, Liam était face à des envies qui allaient bien plus loin que les désirs d’un homme pour une femme. Liam se traita mentalement de masochiste ; entre toutes, il avait fallu qu’il tombe amoureux du plus curieux des oiseaux chanteurs de Broadway. Car enfin, il ne pouvait plus se le cacher : après la soirée qu’ils avaient passé involontairement ensemble, la jolie Zacharie avait eu raison des derniers remparts qui protégeaient son cœur.

Lorsqu’ils arrivèrent à Madison Square, l’endroit grouillait de monde. Derrière les vitres teintées, on ne voyait que hordes de photographes et autres journalistes qui tentaient de se frayer un chemin malgré la résistance de la sécurité, afin d’essayer d’approcher le tapis rouge. C’est d’ailleurs devant la rivière écarlate que le chauffeur arrêta la limousine, débloquant les portières pour permettre au couple fraternel de descendre. Liam jeta un dernier coup d’œil à sa sœur. « It’s Show Time ! » Sur ces belles paroles, le jeune homme descendit de la voiture ; après un bref salut à l’égard de la foule en délire, il se retourna vers l’intérieur du véhicule pour offrir son bras à Anteynara qui découvrit sa splendide robe aux crépitements des appareils photos. Sourire étincelant aux lèvres, la jeune femme venait de transformer un délire en véritable besoin vital d’approcher les deux jeunes gens. De tous les côtés, on criait : « Antey ! Antey ! Regarde par ici, oui voilà, prends son bras ! Liam ! Mets ton bras autour de sa taille ! C’est ça ! Superbe, magnifiques, vous êtes grandioses ! Un dernier sourire ! Merci, bonne soirée, vous êtes extraordinaires ! » Il avançaient à pas lents, trainant au milieu des autres invités qui subissaient le même sort. Ne pouvant s’en empêcher plus longtemps, Liam pris sa sœur par la taille, chuchotant dans son oreille avec un sourire. « Je me demande s’ils sont payés au quota de mots à placer par minutes. Regarde-les, ont croirait qu’ils ne respirent plus pour avoir assez de souffle pour crier et demander ! » Liam avait toujours eu une dent contre les paparazzis. Depuis qu’ils insinuaient qu’il ne faisait que profiter de la notoriété de sa sœur, il s’employait à les faire tourner en bourrique en grossissant le portrait déjà caricatural qu’il lui prêtait. Ridicule ! Mais il eut bien vite oublié les journalistes car déjà, son œil de lynx scrutait la foule à l’égard d’un certain ange blond…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

FONDATRICE


Messages : 551
Points : 186
Date de naissance : 08/07/1985
Age : 32


MessageSujet: Re: INTRIGUE 1   Dim 8 Mai - 12:02

Anteynara lança un regard plein de reproches à Liam. Arriver en retard à une telle soirée pouvait passer assez mal. Et Antey avait une réputation à préserver. Lorsqu'il lui prit la main, elle lui adressa un petit sourire et reporta son attention sur le magnifique jardin de leur propriété. Antey était très fière de son jardin, et il lui arrivait de passer de longues minutes au balcon, à le contempler. Parfois, on se croyait à Versailles quand on était chez les Anderson. Antey aimait l'architecture française, les jardins à la française, alors sa demeure ne pouvait qu'être décorée de la sorte. La limousine quitta finalement la propriété et la grille en fer forgé se ferma après leur passage. C'était parti.

Durant le trajet, elle ne dit pas grand chose. Elle se contenta de regarder défiler Manhattan... Anteynara avait beau être là depuis des années, Big Apple l'impressionnait toujours autant. Le côté magique était toujours présent. Elle avait grandi sur la plage, dans un bled paumé, dans une maison en bois. New York n'avait rien à voir avec Wrightsville Beach. C'était fou. Les gens vivant dans les mégapoles rêvaient de s'évader et d'aller habiter dans la campagne, ou sur une île déserte, sur une plage, loin de tout ça. Et ceux qui venaient de ces endroits rêvaient de New York, de Paris, de Londres... Comme quoi l'être humain n'était jamais satisfait. Les gens n'étaient jamais heureux avec ce qu'ils possédaient. L'envie, la convoitise, tout ça faisait partie intégrante d'un être. Et on s'en rendait compte dans ce genre de situation.
Le trajet était moins long lorsqu'on voyageait en limousine. Et pourtant c'était le genre de véhicule assez encombrant. Mais les gens laissaient passer les limousines, c'était automatique. Après quelques coups de klaxons, on se frayait un passage entre les taxis qui recouvraient la chaussée. Et le chauffeur connaissait bien la ville, il savait par où passer pour éviter les embouteillages. Alors ils gagnèrent le Madison Square Garden, en galérant un peu sur Times Square... Mais ils y arrivèrent finalement. Leur chauffeur arrêta la limousine là, devant la foule. Anteynara y était habituée maintenant... Ça ne la dérangeait pas plus que ça au final. Elle aimait se montrer, était un tout petit peu égocentrique sur les bords et aimait attirer l'attention. Alors c'était le genre de choses qu'elle aimait bien. Mais elle savait que c'était loin d'être le cas de Liam, et encore moins celui de Zacharie. Elle adressa un grand sourire malicieux à son cadet et sortit à son tour de la voiture après avoir glissé au chauffeur par la petite fenêtre « John, je vous téléphonerai lorsque nous voudrons partir. ». Crépitements d'appareils photo. Flashs par centaines. Antey était impressionnée. Elle ne le montrait pas. C'était comme si elle vivait ça tous les jours, et pourtant c'était rare que l'excitation soit telle. Elle afficha un sourire éclatant, et tous les photographes enchainaient les clichés. Dans quelques heures elle et son frère seraient en photo dans les bureaux de rédaction. Elle essayait d'enchaîner les poses, de façon à donner aux photographes ce qu'ils demandaient. Elle avançait sur le tapis rouge en gardant Liam proche d'elle, continuant de lui tenir la main. Grandioses, oui ils l'étaient. Anteynara mit sa main sur sa taille, elle dégageait une assurance certaine. Elle se sentait superbe, magnifique, grandiose... extraordinaire. Un brin prétentieuse aussi. Mais sans prétention on n'arrivait à rien dans la vie. Et encore moins dans ce milieu.

Anteynara sentit le bras de son frère passer son dos, ce qui fut suivi d'un nouvel assaut de la part des paparazzis. Puis elle ria à la remarque de son frère. « C'est assez ridicule » répondit-elle à l'oreille de son frère. Antey se demandait bien où était cachée sa meilleure amie. Cela ne serait presque pas étonnant qu'elle soit en planque au milieu des photographes, elle aussi l'appareil en mains. Ou bien était-elle déjà à l'intérieur. Peut-être avait-elle passé le moment tapis rouge en accéléré histoire d'être rapidement à l'abri. Antey reporta son regard vers son frère qui semblait chercher quelqu'un lui aussi. « Tu cherches qui ? » demanda Antey. Une minute plus tard, on les abordait. Un homme en costard d'environ cinquante ans. Il leur fit signe d'avancer vers la porte et d'entrer. C'était un membre du comité, Antey l'avait déjà croisé l'année précédente à la même cérémonie, et quelques autres fois.

_________________


(c) sugar slaughter - Lea Michele "Jar of Hearts"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broadwaylights.forumgratuit.org


avatar

MODERATRICE


Messages : 270
Points : 25
Date de naissance : 21/11/1988
Age : 28


MessageSujet: Re: INTRIGUE 1   Dim 8 Mai - 13:28

    Winnifried soupira. Elle venait de passer les heures les plus pénibles qui soient. Déjà qu'elle n'était pas très douée pour les interviews, elle trouvait que les trois qu'elle avait données aujourd'hui l'avaient épuisée. Depuis que la jeune femme avait obtenu le rôle-titre dans Grease, elle enchaînait les apparitions publiques, pour son plus grand déplaisir.
    Hannah ♦ Mlle Winkler, votre robe est prête.
    Elle se retourna et regarda son assistante. Malgré le fait qu'elle essaie de la forcer à la tutoyer et à l'appeler par son prénom, la jeune assistante continue de l'appeler Mlle Winkler. Ce qui fait automatiquement lever les yeux au ciel la blondinette.
    Winni ♦ Merci Hannah... Dis-moi, mon père ou ma mère aurait appelé?
    Hannah ♦ ... Non il ne me semble pas. Mais il ont peut-être oublié que la cérémonie était ce soir vous savez... Ou le décalage horaire...
    Winni ♦ Ils n'ont pas oublié la cérémonie. C'est moi qu'ils ont oublié... Eh Hannah
    Hannah ♦ Oui?
    Winni ♦ Appelle-moi Winni s'il te plaît.
    Son assistante lui fit un sourire timide et se retira. Winni se tourna et s'assit devant le miroir. Une fois de plus, ses parents l'avaient oublié. La routine. Jamais ils n'auraient manqué la présence de sa soeur à un évènement. Mais elle, c'était à peine si ils se souvenaient qu'ils avaient deux filles... Elle se souvînt que lorsque sa soeur se préparait avant une sortie de ce genre, soit ses parents passaient avec de gros bouquets, soit ils le lui envoyait depuis leur propriétés privées dans des îles paradisiaques. Winni s'était dit qu'il en serait de même pour elle. Maintenant, elle n'était même plus déçue.
    Elle secoua la tête, comme pour oublier ses dernières pensées et releva la tête vers le miroir. Elle inspira un bon coup et se força à sourire. Bien. Très bien. Si elle ne se connaissait pas aussi bien, elle aurait presque pu penser qu'elle était heureuse. C'était ça que les gens voulaient voir avant tout. Une chanteuse de Broadway, c'est censé incarner le rêve, les paillettes, le bonheur. Pas une jeune femme triste et blessée. Elle était passé maître dans l'art du camouflage d'émotions et souriait toujours, donnant l'impression de vivre un vrai conte de fées.
    Elle se releva et se dirigea vers la porte. Hannah avait laissé sa robe juste devant. Elle décrocha le cintre et rentra à nouveau dans sa chambre. Elle déposa avec précautions la sublime robe qu'elle avait choisie exprès pour l'occasion. Elle défit la house et la sortit. Puis elle enleva son peignoir et enfila la robe. Elle l'ajusta, la lissa et se tourna vers le grand miroir.
    Pour cette cérémonie, Winnifried avait voulu marquer le coup. Pour une fois, elle avait délaissé ses cheveux habituellement lâchés au naturel pour un chignon bas élégant qui lui allait parfaitement bien. Elle se félicita pour ce choix. Son maquillage était peu prononcé, un trait d'eye-liner, une tonne de mascara et un dégradé de bleu-gris pour les yeux. Pour ses lèvres, elle avait préféré un rouge à lèvres pêche plutôt que son gloss habituel. Sa robe elle, était asymétrique, un noeud sur l'épaule, un bustier mettant son décolleté en valeur, une longueur minimale qui mettait ses longues jambes en valeur et un imprimé à poids minuscule rouges et bleus. Ses chaussures, elle les avaient choisies noires - signées Louboutins bien sur- et sobres, l'imprimé de la robe étant assez visible. Pour une fois, elle sentait jolie dans une robe, sexy même. Et pour la première fois depuis des semaines, elle fit un vrai sourire à son reflet.
    Winni attrapa sa pochette, vérifiant sur son Blackberry qu'elle n'avait pas de nouveaux messages et se sentie prête à affronter la foule en délire. Elle descendit les escaliers, marcha rapidement jusqu'a la porte d'entrée et s'engouffra dans la limousine qui s'étalait devant chez elle. A l'intérieur, son assistante l'attendait.
    Hannah ♦ Vous êtes... Éblouissante! Magnifique!
    Winni s'apprêta à répondre mais Hannah avait déjà repris sa conversation téléphonique Elle lui adressa donc un sourire reconnaissant et ferma les yeux quelques instants.
    Lorsqu'elle les rouvrit, elles étaient enfin arrivées. Winnifried inspra un grand coup, se colla un sourire sur le visage et sortit gracieusement de la voiture. Les flashs l’assaillirent et les photographes et journalistes accoururent vers elle, laissant les célébrités précédentes tranquilles.
    Pap's ♦ Winni! Winni par ici chérie! Mon Dieu, regardez moi ça! Elle est magnifique! Tourne toi vers nous chérie!
    Pap's ♦ Win' tournez vous vers nous! Oui comme ça! Sublime! La main sur la hanche, extra! C'est ça, c'est ça! Continuez! Win'! Winnifried par ici!
    Pap's ♦ Mlle Winkler, allez-y souriez nous! Oui comme ça! parfait! PARFAIT!
    Elle s'empêcha de lever les yeux au ciel, son tic habituel. Depuis qu'elle avait obtenu le rôle titre dans Grease, les paparazzis ne la lâchaient plus. Il lui avaient même donner le surnom Win', comme si ils étaient tous de grands amis. Gros abrutis oui, pensa-t-elle. Mais comme elle avait envie de jouer, elle se prêta à leur jeux. Poses glamours, sourires en coins coquins, clins d'oeil, rire aux éclats, main posée machinalement sur la hanche...
    Winni avait remarqué la personne qui se tenait devant elle. Ou plutôt les deux personnes. Anteyrena & Liam Anderson. Si elle n'avait vu que la jeune femme, cela ne l'aurait pas dérangé. Antey était une amie, même si parfois, leurs esprits compétitifs prenaient le dessus. Mais voir Liam ici.. Bien sur il accompagnait sa soeur. Malgré le fait qu'ils étaient amis -meilleurs amis pour ainsi dire- le revoir lui faisait chaque fois un petit électrochoc. Elle aurait l'occasion de les croiser dans la soirée, à moins que les photographes ne les sollicites pour des photos de Winni et Antey.Winni repris alors son petit jeux la où elle l'avait laissé, et souriait sensuellement aux flashs.




_________________

UNDERCO'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

FONDATRICE


Messages : 145
Points : 5
Date de naissance : 13/06/1988
Age : 29


MessageSujet: Re: INTRIGUE 1   Dim 8 Mai - 15:07

« Love... All is gone... You make me week... I hate you for loving me... Nothing. ... ... Emptiness... Can't feel... Hurt... Hurt... Pain... Bleeding heart... Blood... Love... Hate... Broken... Lost... Hopeless... Run. Far... Laugh. Cry. Scared... Life... DEATH »

Fox passa sa main dans ses cheveux, le visage couvert de sueur. Elle tira sur son joint. Puis elle griffonna encore des mots, des phrases, des suites incohérentes de lettres... Elle couvrait sa feuille de papier de codes incompréhensibles. Parfois elle tournait la feuille et écrivait à l'envers, parce que soit disant ça lui donnait de l'inspiration. La sueur faisait couler son mascara. Elle se frotta le visage. « Sol. Sol Fa. Ré » marmonna-t-elle. Elle ferma les yeux et s'imagina la musique en fredonna légèrement. Joint au bec à nouveau. Elle écrivit. Puis elle inhala une ligne de cocaïne. Et revint à sa composition.
On lui disait souvent que ses paroles ne voulaient rien dire, qu'il n'y avait pas de sens. Mais c'était totalement faux. Chacun de ses vers avait une signification. Sauf que personne ne pouvait comprendre. Ça ne concernait qu'elle, ce qu'elle ressentait au fond d'elle. Et c'était caché sous tant de métaphores et de tournures que n'importe quelle personne sensée était incapable d'y comprendre quoi que ce soit. Fox n'était pas une personne sensée. et c'était la clé du mystère.
Sonnerie discrète. Sonnerie frustrante. Elle détourna le regard de sa feuille de papier et décrocha son téléphone sans même faire attention à l'identité de celui qui téléphonait. « J'suis occupée. C'est qui ? » Ton agressif. « Tu veux quoi ? » Yeux levés au ciel. « Ce soir je peux pas. Une fête nase pour les gens célèbres. Et t'es pas célèbre. Donc pas invité. Ciao. » Il était fréquent qu'on demande à Fox de se joindre à une fête. Le genre de fête avec alcool, drogue et tout ce qui suit. Et lorsqu'elle n'était pas disponible, voilà comment elle remballait les gens. C'était direct, sec, et on ne rappelait pas une seconde fois. Elle retourna à sa composition. Une mèche de cheveux s'était collée à sa joue à cause de la sueur. Elle tenta de la glisser derrière son oreille ; rien à faire, la mèche revenait se coller à sa joue. Un mal de crâne lui prit tout à coup. Composer donnait mal au crâne. Elle envoya valser son stylo contre le mur du salon. Pauvre mur. La maison d'enfance de Fox -qu'elle appelait "Bronx-home"- était une vieille baraque à l'américaine. Une minuscule maison dont il n'y avait pas à se vanter. Mais c'était sa maison, et parfois, elle y revenait pour prendre du recul et s'éloigner de Manhattan et de sa suite à l'hôtel. Fox se tint la tête, serrant la mâchoire et poussant un grognement de rage. Lorsqu'elle vit sur son portable que bientôt il serait 21 heures, elle se leva d'un bond et courut jusqu'à la salle de bain pour prendre une douche. Une fois propre, elle enfila un débardeur de sport et un mini-short et sortit. Elle monta sur sa moto et enchaîna les excès de vitesse jusqu'au Carlyle. Elle gagna sa suite en vitesse et enfila sa robe, ses chaussures et prit ses affaires. Le chauffeur de sa limousine avait refusé d'aller la chercher dans son Bronx natal, de peur qu'on lui raye sa voiture, ou de se faire poignarder. Elle devait donc venir jusqu'ici... Sa robe était une petite robe simple, beige. On l'a suppliée de ne pas venir en bas résilles, en perfecto et en boots. Ce fut à contre coeur qu'elle se vêtit de cette façon. Elle ne se sentait pas vraiment dans son élément. Mais sa robe avait quelque chose de sexy, ce qui la réconfortait un peu. Miss Provoc' avait décidé de se rendre à une fête bien trop classe pour elle. Mais on l'avait presque suppliée de venir. Elle se demandait s'il y allait avoir de quoi draguer en matière d'hommes. Et si elle aurait l'opportunité de trouver quelqu'un -homme ou femme- à mettre dans son lit ce soir. Liam serait là. C'était déjà un bon début. Excellent début, à vrai dire. Il était certainement la créature la plus hot de cette ville. Il était vraiment doué... dans tous les domaines. Fox afficha un sourire en coin. Liam était l'un de ses meilleurs coups. Mais ça, Fox ne l'admettrait pas. Le meilleur à vrai dire -à égalité avec Luke, mais à ce moment Lox était un couple qui allait assez mal-. On les appelait Lox, comme pour Brangelina ou n'importe quel autre couple. Fox, personnellement, préférait la combinaison Fuke. Parce que si on le prononçait un peu différemment, on obtenait un mot qui allait très bien au lien qu'elle entretenait avec Luke. Mais peu importait.

Elle sortit de l'hôtel et monta dans sa limousine. Une demie-heure plus tard, elle était là. Fox sortit de la voiture et fut presque étouffée par les paparazzis. Une chanteuse de rock qui passait son temps à faire parler d'elle à cause de ses diverses provocations. Les photographes aimaient ça. Elle se fraya un chemin et avança sur le tapis rouge, prenant la pose et balayant l'endroit du regard, à la recherche d'une personne avec qui s'amuser. Elle semblait être la seule de The Wild Riders à être au rendez-vous, Luke n'était pas là, et Eleanor non plus... Son regard s'arrêta sur Winnifried Winkler. Winni était l'une des personnes les plus cool de la ville. Ça faisait une personne, c'était déjà ça. Puis elle aperçut cette grande brune en robe brillante. Elle leva les yeux au ciel. Anteynara Anderson. On oublie s'il vous plait, cette fille se prend pour on sait pas qui. Mais si Anteynara était là, Liam ne devait pas être loin. Et lorsque Fox finit par apercevoir un homme en costume avec une coupe de cheveux un peu space... Elle se mordit la lèvre en se disant que ça, ça devait être Liam. Et en se disant deux secondes plus tard qu'il était très sexy en costume. Puis en se disant ensuite que cette veste de costume, ce pantalon, ces chaussures, cette chemise et cette cravate -ainsi que tout ce qui était dissimulé en dessous- tout ça finirait parterre ce soir, à côté de la robe et des escarpins de Fox.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

FUTURE TUTRICE DE BL APRES LE SUICIDE D'ANTEY


Messages : 517
Points : 473
Date de naissance : 31/10/1988
Age : 28


MessageSujet: Re: INTRIGUE 1   Mar 10 Mai - 17:45

Assise en tailleur sur son lit, Zacharie fixait d’un regard absent la robe pendue à son miroir. Jusqu’à il y avait à peu près deux heures de cela, elle avait tout fait pour oublier cette soirée. Elle avait longuement hésité entre brûler son invitation ou la laisser sous une pile de livres sur son bureau. Finalement, elle avait choisit la deuxième option. Elle avait rangé sa robe dans la housse prévue à cet effet, bien cachée au fond de son placard. Tout ce qu’il fallait pour que cette stupide cérémonie ne vienne pas envahir son esprit. Pourtant, elle aurait du se douter qu’elle ne pouvait pas y échapper. Mais elle avait laissé passer le temps. Plus qu’une semaine… Plus que trois jours… Zach, faudrait peut être que tu te bouges, la cérémonie c’est demain… Elle avait tout préparé : sa tenue, son chauffeur, tout était près bien sur : Zacharie était connue pour ne pas laisser les imprévus lui tomber dessus sans qu’elle ait tout organisé avant. Il en fallait beaucoup pour la surprendre ; cependant, lorsque ça arrivait, elle n’aimait pas être prise de court. C’était la raison pour laquelle elle avait réglé à l’avance chaque détail de cette célébration. Mais la seule chose qu’elle avait omis d’anticiper, c’était elle. Parce que moralement parlant, elle n’était vraiment pas prête à se rendre à une soirée de ce genre.

Certaines personne auraient pu se demander, et sans doute auraient-elles eu raison, ce que Zach faisait assise sur son lit, ni habillée ni maquillée, en leggings et tee-shirt trop grand, alors que son téléphone portable clamait haut et fort qu’il serait bientôt dix-neuf heures. La réponse était que, même si elle venait de passer plus d’une heure à essayer de faire quelque chose de convaincant avec ses cheveux qui étaient maintenant rassemblés en un chignon lâche et compliqué et dont quelques mèches retombaient, elle hésitait à se rendre à cette soirée. Est-ce que quelqu’un se rendrait compte de son absence ? Il y aurait tellement de monde… Peut être qu’elle pouvait rester tranquillement chez elle. Non, il y en aurait forcément pour lui reprocher de ne pas s’être présentée là-bas. Déjà, Anteynara y serait, naturellement ; Zach savait que s’il y avait bien une chose qu’elle aimait, c’était de sortir et de se montrer. Elle adorait être le centre d’attention à peu près autant que Zach détestait l’être. Ensuite, Fox avait également était invitée, si la blondinette se souvenait bien de ce qu'elle lui avait dit, et puis elle se doutait bien que toute la production de Wicked y serait. Donc Liam serait parmi eux. Zach se laissa tomber en arrière et plaqua un oreiller sur sa tête en gémissant. Soirée débile. Elle resta bien trois minutes à fixer le plafond. Bon. Elle allait y aller quand même. Mais juste pour la forme, parce qu'on ne refusait pas une invitation à la 43ème célébration. Elle rentrerait, ferait le tour de la salle et repartirait après. Comme ça, personne ne pourrait dire qu'elle ne s'était pas présentée, et en même temps, elle ne s'embarquerait dans rien de compliqué. Soupirant longuement, elle se décida finalement à se lever et, attrapant au passage sa robe, s'enferma dans sa salle de bain. Une bonne demi-heure après, elle en ressortie et se planta devant le miroir; plutôt satisfaite du résultat. La robe, dont le tissu beige se drapait au niveau de la poitrine et sur le bas de la jupe, enserrait parfaitement sa taille. Heureusement, se dit-elle, vu la somme à trois chiffres qu'elle l'avait payée. Ses escarpins la grandissaient d'au moins douze centimètres et c'était vraiment une chance qu'elle n'ai aucun mal à marcher avec des talons. Un petit bracelet en argent venait s'ajouter à la gourmette qui cerclait son poignet droit et son maquillage se résumait à une touche d'ombre à paupière, un trait de crayon et du mascara. Elle avait décidé de rester dans le sobre.

« Aria ?! » Trois coups se firent entendre contre le bois de la porte et la tête d'Alexie passa dans l'encadrement. Zacharie se retourna en sursautant. « Y'a un un espèce de vigile bizarre dans l'entrée. Il dit qu'il vient te chercher. » « Ah, t'as rencontré William. »La brunette lui adressa son plus beau sourire innocent et Zach se retint de rire. Réalisant soudain qu'il était huit heures moins le quart, elle saisit la pochette assortie à sa robe dans laquelle elle avait glissé son iPhone, un tube de mascara et les clefs de l'appartement avant de suivre sa colocataire dans le salon. Elle ne s'était pas trompée ; l'écran de télévision affichait la pause d'une scène de Ghost Busters et un pot de glace ouvert était posé sur la table basse, même si Lexie était censée partir elle aussi pour la cérémonie. On ne changerait la bordélique Alexie Hawks... Devant la porte d'entrée se tenait en effet William, le chauffeur qui était censé emmener Zach à la cérémonie de ce soir. Un petit sourire étira ses lèvres devant le réalisme de la comparaison que l'étudiante avait faite. C'était vrai que, question allure, le chauffeur ressemblait plus ou moins à un vigile. Mais c'était en comptant sur l'imagination débordante de sa jeune coloc'.

Le temps qui passa, entre le moment où elle prenait l'ascenseur pour monter dans la limousine jusqu'à celui-ci où elle se retrouvait à l'entrée de la salle, en passant par celui où elle se retrouvait à moitié aveuglée par les flash des paparazzis qui n'avaient qu'une idée en tête -prendre des clichés des invités présents sous toutes les coutures-, demeurait un peu flou dans l'esprit de Zacharie. Elle n'avait pas la tête à ça et la seule chose à laquelle elle pensait pour le moment ressemblait à peu de choses près à « Tu rentres et tu sors. Pas de bavardages inutiles, ne croise personne que tu connais. Tu rentres et tu sors, c'est tout. » Détester les soirées, aussi mondaines soient-elles, faisait partie de ses principes. Alors elle se retrouva inconsciemment de l'autre côté de la grande porte surplombant la salle. Bien sur, Liam et Anteynara étaient là, l'un près de l'autre -mais elle ne put les apercevoir que de loin- comme s'ils avaient l'habitude de faire ça tous les jours. Quoi que, c'était peut être le cas. Fox était là et elle n'avait pas vraiment l'air plus enthousiaste que Zach. Winnifried Winkler, la nouvelle étoile montante de Grease, était là aussi. Mais ça ne poserait pas de problèmes à Zach, puisqu'elle ne resterait pas. Elle se doutait que n'importe qui trouverait bien n'importe quelle raison, n'importe quel problème pour qu'elle reste. Mais pour l'instant, son plan était inébranlable. Elle inspira profondément. « Je rentre et je sors. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 174
Points : 293
Date de naissance : 01/08/1987
Age : 30


MessageSujet: Re: INTRIGUE 1   Ven 13 Mai - 17:09

« Tu cherches qui ? » Liam n’eut pas le temps de répondre car déjà, l’un des membres du comité les abordait pour les escorter à l’intérieur. Sans regrets, ils abandonnèrent donc le tapis rouge, non sans que Liam jette un dernier coup d’œil derrière lui. Aussi normal que cela aurait pu paraître, il fut surpris d’y apercevoir quelques visages familiers. Après tout, cette soirée était donnée en l’honneur de l’ouverture de la saison de Broadway ; s’étonner d’y retrouver certaines personnes qu’il connaissait pouvait paraître incongru. Et pourtant, dès qu’il vit sa jolie silhouette dans un déhanché d’imprimés fleuris, le jeune homme ne pu s’empêcher de sourire. Winnie avait vraiment le chic pour être adorable en toute circonstances, et ce soir ne semblait pas faire office d’exception qui confirmait la règle. Mais malgré cela, il savait que lorsqu’ils se retrouveraient plus tard dans la soirée, le sourire qu’elle avait sur faire naitre sur ses lèvres se transformerait en triste rictus. Car après toutes les heures qu’il avait pu passer à chercher la raison pour laquelle leur histoire n’avait pas marché, Liam restait toujours devant la même conclusion stupide : ils s’étaient rencontrés au mauvais moment ; parce que c’était trop dur de couper définitivement tous les ponts, ils étaient restés très proches et à chaque coup de téléphone, chaque café pris ensemble, le jeune homme avait encore plus d’un pincement au cœur. « Fox ! Qu’est-ce que tu nous as réservé pour ce soir ? Oh oui, sublime ce sourire ! Sexy ! Aller, encore la pause ! Waouh quelle sex appeal ! » Liam n’eut pas besoin de se retourner. Mais il le fit quand même. Parce qu’il savait très bien que s’il l’ignorait, elle se débrouillerait pour lui faire sa fête une fois à l’intérieur. Sous une table ? Derrière un rideau ? Dans les toilettes ? Aller savoir ; avec cette fille, mieux ne valait jamais rien prévoir à l’avance. Et tant mieux ! Combien de fois s’était-il déjà trituré l’esprit sur une fille sans être payé de retour ? Trop souvent pour cracher sur cette tornade qui faisait du Sex, Drugs & Rock’n Roll sa devise du quotidien. Dans cette robe qui moulait centimètre pour centimètre son corps si particulier, le jeune homme du se retenir de ne pas lui agripper la main et de repartir avec elle dans sa limousine. Et au Diable les fonctions mondaines, il n’avait jamais aimé ça malgré son aisance à évoluer parmi les satins Prada et les cous gorgés de bijoux Cartier. Qu’étaient donc des milliers de soirées comme celle-ci comparée à une nuit de rire et de plaisir – et cette fois-ci du vrai ? Dans le fond, même s’il se doutait que Fox ne le laisserait pas échapper à sa sulfureuse réputation, Liam le recherchait quelque peu. Elle aurait le don de lui faire oublier la véritable raison pour laquelle il n’avait eu aucune envie de montrer ne serait-ce qu’un infime morceau de son costume ce soir-là.

Et pourtant, lorsqu’il la vit apparaître de nulle part, le jeune homme sentit ses bonnes résolutions voler en éclats. Un seul regard lui avait suffit, avant de s’engouffrer à l’intérieur de la salle de réception. Zacharie portait un simple drapé beige assorti d’une coiffure lâche. Elle n’avait rien d’une Anteynara astre scintillant, d’une Winnifried étoile scintillante, d’une Fox feu d’artifice. Et pourtant, elle était indéniablement la plus belle à ses yeux. Liam soupira. C’était sans issue. La fameuse soirée passé seul avec elle était preuve suffisante que tout cela allait être diablement, furieusement compliqué ; la raison lui dictait impérieusement de lâcher prise et d’abandonner à jamais l’idée que peut-être, un jour, ce ne serait pas sa sœur qu’il accompagnerait à une soirée ou simplement dans la rue, mais elle – ce morceau de femme indescriptible caché sous la pellicule d’une petite fille qui se cherche. A chaque fois qu’il posait les yeux sur elle, son cœur jouait du yoyo tandis qu’il sentait un sourire niais se dessiner sur ses lèvres. A chaque fois, il essayait de se contrôler et de l’oublier. A chaque fois, cela lui était de plus en plus difficile. Et à chaque fois, il savait qu’il s’approchait un peu plus du point de non retour et qu’il ferait quelque chose de très, très, très stupide. « Mr. Anderson ? Votre table. » Entrés dans la somptueuse pièce principale dédiée aux festivités, le frère et la sœur furent installés à une table relativement centrale. L’argenterie, la vaisselle et les tissus brillaient de mille feux sous les lumières scintillantes qui balayaient la salle. On s’était donné beaucoup de mal, encore plus que l’année précédente. Bien sûr, l’orchestre jouait du pur New York et les serveurs semblaient glisser entre les convives, à l’affut de leur moindre besoin. L’un d’eux s’approcha d’ailleurs du jeune homme qui l’avait appelé d’un signe de la main. « Martini blanc. Sec. » « Tout de suite, Monsieur. Et vous, Mademoiselle ? » fit le garçon à l’adresse d’Antey.

Liam n’entendit que d’une oreille le choix du premier drink de sa sœur, car son regard s’évadait de nouveau au delà de leur table pour contempler tout ce beau monde qui se retrouvait ainsi dans le luxe et la profusion. Autant que son carnet d’adresses le lui permettait, Liam se rendit compte qu’effectivement, tout le monde avait répondu présent à l’appel des organisateurs. Artistes, producteurs, techniciens, journalistes et même quelques fans célèbres – tiens, même le Maire était là ! – évoluaient entre les autres, une coupe de champagne ou un canapé à la main. On bavardait, on s’échangeait sourires et compliments, on papillonnait d’un petit groupe à un autre. Liam grogna. Si on ne lui apportait pas tout de suite un verre d’alcool, il aurait du mal à résister à l’envie de ricaner d’un air mauvais. Il était d’ailleurs à deux doigts de craquer le fin tissu de son pantalon de costume tant ses doigts se contractaient en petits poings sous la table mais enfin, le garçon revint avec sur un plateau d’argent, leur commande. Avec un sourire satisfait, Liam le remercia et s’enquit de son prénom. « Peter, Monsieur. » Avec un hochement de tête, Liam nota mentalement l’information dans un coin encore non inhibé de son esprit et après avoir levé son verre à l’égard de sa sœur, but une première gorgée de son apéritif. Dieu que cela faisait du bien ! Quel était donc l’idiot qui avait dit que sans alcool, la fête était plus folle ? Probablement un de ces pseudo hilares qui ne s’était encore jamais infligé le supplice d’une hit party !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

FONDATRICE


Messages : 551
Points : 186
Date de naissance : 08/07/1985
Age : 32


MessageSujet: Re: INTRIGUE 1   Sam 14 Mai - 16:42

Anteynara se retrouva assise à table, à la droite de Liam. Ils étaient vers le centre de la salle, et occupaient à eux seuls une grande table prévue pour huit personnes au moins. Il était facile de rajouter par la suite des chaises. Antey ne savait pas encore qui se joindrait à eux. Elle aurait bien aimé voir Zacharie et Winni s'asseoir à leur table. Puis des personnes influentes avec lesquelles elle aimerait bien se retrouver. C'était toujours bon d'avoir un voire même deux personnes du comité à sa table. Les membres du comités étaient des gens très célèbres. Mais ils étaient avant tout les plus talentueux. Chacun d’eux avait connu une grande carrière, ou avait une expérience hors du commun. Pour la plupart, ils étaient des musiciens, certains chantaient et dansaient. Ils étaient des producteurs, des professeurs doués reconnus à travers le pays. Des compositeurs de talent. Des directeurs artistiques. Des personnes avec de grandes connaissances musicales et une culture phénoménale dans ce domaine. Tout ce que Anteynara aimait. Discuter avec un membre de ce comité était quelque chose qu'elle adorait. C'était tellement enrichissant. Et si vous fréquentiez ces personnes, vous étiez immédiatement remarqué et considéré comme quelqu'un de très talentueux. C'était aussi simple que ça. Elle croisa alors les doigts sous la table, discrètement, pour que quelqu'un d'important vienne se joindre à eux. De toute manière, ils étaient Anteynara et Liam Anderson, et le nombre de personnes qui rêvaient de poser leurs fesses sur une chaise proche des leurs était astronomique. Alors Antey ne se faisait pas trop de soucis... Ils ne finiraient pas la soirée seuls à cette table.

Un serveur accourut et Liam commanda. « Un whisky, s'il vous plait » dit Antey, le sourire aux lèvres. Elle reporta son attention sur son frère. Il avait l'air bien distrait ce soir, et pour dire vrai, ça inquiétait un peu Antey. Elle devait faire en sorte d'empêcher Zach de commencer toute discussion à propos de leur petite histoire. Liam était un élément essentiel de son plan. Et il fallait qu'elle gère la soirée. Tout devait se passer à la perfection. Elle savait que son frère n'aimait pas ce genre de soirées, alors elle espérait juste qu'il ne fasse rien de complètement stupide. Mais elle avait assez confiance en lui. La jeune chanteuse balaya la salle du regard. Tout sonnait si faux ici ! Mais c'était en quelque sorte ce qui faisait le charme de cette fête. Parce que Antey et Liam aussi étaient assez faux, dans tout ça. On apporte les boissons et Antey s'empressa de boire une gorgée de whisky. L'idée était de boire assez pour s'amuser, mais pas assez pour être bourrée. Elle avait le don de tenir l'alcool assez bien, donc aucune catastrophe n'était à envisager.

Anteynara se retourna et chercha quelqu'un de connu du regard. En fait, elle cherchait Zacharie. Cette blondinette n'avait toujours pas montré le bout de son nez, et ça commençait à rendre Antey nerveuse. Zach lui avait dit qu'elle viendrait, et elle n'était pas là. Il aurait pu lui arriver quelque chose en route, ou bien avait-elle décidé de ne pas venir ? C'était justement ce qui inquiétait Anteynara. pas de message, alors qu'en général elle prévenait. La brunette se mit à imaginer les pires scénarios, dont un en particulier. Et si Zacharie avait découvert quelque chose qui l'avait mis dans un sale état ? Anteynara pensait à quelque chose à propos d'elle, quelque chose qu'elle n'aurait pas du découvrir. Antey s'en faisait pour rien. Elle devait sans doute être coincée dans les embouteillages... Mais la brunette ne pouvait s'empêcher de penser au pire. Ne voyant pas son amie dans la salle, elle se tourna à nouveau vers la table. Sans qu'elle ne le veuille, ses doigts se mirent à frapper la table en un geste nerveux. Elle commençait à se tortiller dans tous les sens et dissimulait assez mal le stress... Et elle était censée être actrice ? Pathétique. Son regard croisa celui de Liam, ce qui la fit sourire. Puis elle se tourna à nouveau et cette fois-ci, son regard se posa sur une blondinette. C'était Zach. Leurs regards ne se croisèrent pas pourtant. Antey laissa échapper un soupir et dit à l'attention de Liam « Zach est arrivée » Elle se leva et lissa sa robe de ses mains. Emportant son verre dans sa main gauche, elle attrapa de la droite le bras de son frère. Le tirant vers elle et l'obligeant à se lever, elle dit « Aller viens, tu me fais pitié assis là » Ajoutant un grand sourire, elle emmena son frère avec elle. Le plan était de garder Liam avec elle durant toute la soirée. Et elle savait que de toute façon, il détestait être là. Alors être assis seul ou avec elle, ça revenait au même.

« Zacharie ! ... Salut » Elle fit la bise à son amie, avant même que celle-ci ait pu dire quoi que ce soit. D'un geste brusque, elle tira son frère vers elle et lui lança un regard insistant qui voulait dire quelque chose comme "Bon, tu lui fais la bise ?". C'était toujours bien de montrer à quel point les relations étaient bonnes entre les membres de l'équipe d'une même comédie musicale. « Tu t'assoies avec nous ? On a une table, juste là-bas ». Anteynara indiqua d'un petit geste discret la table qu'ils venaient de quitter. Elle but alors une autre gorgée de whisky. Lorsque Anteynara reconnut Winni, leurs regards se croisèrent. D'un petit geste de main, elle l'invita à se joindre à eux.

_________________


(c) sugar slaughter - Lea Michele "Jar of Hearts"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broadwaylights.forumgratuit.org


avatar

FUTURE TUTRICE DE BL APRES LE SUICIDE D'ANTEY


Messages : 517
Points : 473
Date de naissance : 31/10/1988
Age : 28


MessageSujet: Re: INTRIGUE 1   Sam 14 Mai - 22:14

Zacharie ne put s'empêcher de s'immobiliser quelques secondes face à l'allure imposante de la salle. La lueur des petites bougies disposées sur les tables contrastait étrangement avec les lumières artificielles qui illuminaient la salle telle une explosion de mille couleurs fragmentées, ricochant sur les visages parfaits et souriants des invités qui bavardaient, échangeaient politesses et compliments. Les costumes aux lignes sobres rivalisaient avec les robes aux prix astronomiques toutes plus inventives les unes. C'était tellement strass et paillettes, tellement frivole que Zach se retint de s'enfuit d'ici en courant. Si tout le monde semblait s'amuser, il était clair que l'enjeu de cette soirée était bien plus gros. Le moindre faux pas pouvait conclure la fin définitive de votre carrière dans le showbiz tout comme une flatterie bien placée pouvait vous propulser au rang de star internationale, votre nom aux lèvres de tous les connaisseurs et votre visage placardé sur les plus grandes affiches de Times Square. Le truc, c'était d'en faire assez, sans en faire trop. Il fallait être parfait, mais il ne fallait surtout pas que ça se voit. Les règles de la célébrité étaient assez impitoyables en fait. Zach se dit qu'elle aurait peut être du être avocate. Ou faire des études de médecine. Elle aurait surement fait un très bon psychologue. Parce que là, ce qu'elle voyait, tout cet étalage de luxe et de mondanité, ne correspondait absolument pas à ce qu'elle voulait pour son avenir professionnel. Le seul mot qui lui venait à l'esprit était pathétique. Cette quinquagénaire vêtue d'un minuscule bout de tissu rouge au rouge à lèvres assorti était pathétique. Ces serveurs qui serpentaient entre les invités en s'adressant à eux comme à quelques divinités étaient pathétiques. Les paparazzis qui attendaient dehors, à l'affut de la moindre tête connue, aussi minime fut-elle, étaient pathétiques. Même cet énorme orchestre, surement un des meilleurs des états-unis qui alternait répertoire classique, jazz et pop-rock, était pathétique. Mais ce n'était pas grave, parce que Zach avait un plan. Le plan, c'était de sortir d'ici au plus vite possible après s'être assurée que suffisamment de monde l'avait aperçut pour ne pas qu'on l'accuse d'avoir été absente. Le plan, c'était de ne parler à personne, de ne rien faire de stupide, de ne croiser personne qu'elle connaissait et encore moins de se retrouver avec...

« Zacharie ! Salut. » ...Anteynara et Liam. Autant pour le plan. Prise de court, Zacharie n'eut même pas le temps de réagir que déjà, Antey lui faisait la bise et adressait un brusque coup de coude appuyé d'un regard entendu à son frère. Le genre de brusque coup de coude que personne n'était censé remarqué et qui disait clairement « Liam, soit poli s'il-te-plait et dit bonjour à la meilleure amie de ta sœur ». Si Antey se rendait compte de la complexité de la situation... Déjà en temps normal -enfin, disons plutôt aussi normal que possible depuis que la blondinette avait rencontré les Anderson- la scène lui aurait parut étrange, mais depuis la soirée de la veille où elle s'était retrouvée seule avec Liam, elle se refusait de le regarder dans les yeux. Cette façon qu'il avait de lui faire perdre le contrôle d'elle-même, c'était nouveau et ça l'énervait au plus haut point. Elle ne rejetait pas la faute sur lui mais elle était contrariée de ne pas pouvoir refouler ses émotions. Disons que ce n'était vraiment pas dans ses habitudes. Elle se contenta de fixer un point invisible derrière Antey. Les Anderson avaient surement encore beaucoup de genre à voir, ils allaient continuer tranquillement et Zach pourrait s'éclipser. Il lui suffisait de faire comme si de rien n'était jusque là. « Tu t'assoies avec nous ? On a une table, juste là-bas. » Non ! Non non non. Pas possible, je rêve... Elle qui était partie pour ne rester que quelques minutes, c'était plus que raté. Elle se retint de fermer les yeux en soupirant et sourit à Antey. « Bien sur, je vous suis. » se contenta-t-elle d'acquiescer. Quelques secondes plus tard, ils étaient à l'une des meilleurs tables de la salle -quand on connaissant Anteynara, forcément, ça changeait tout- et son amie adressa un petit signe de la main à Winnifried Winkler que Zacharie avait déjà repérée en arrivant. Cette dernière se mit à jouer instinctivement avec son bracelet, essayant d'ignorer un peu ce qui se passait autour d'elle. Elle n'aurait jamais du venir ici. Elle entendit vaguement Winnifried les rejoindre à la table mais elle se sentait trop déprimée pour faire autre chose que de faire tourner machinalement la gourmette entre ses doigts aux ongles vernis. Ce n'était décidément pas sa semaine. Relevant la tête, elle put s'apercevoir que la majeure partie des convives avaient pris places autour des tables. Elle n'avait pas intérêt à dire quoi que ce soit de mal placé. En fait, elle n'avait pas intérêt à dire quoi que ce soit tout court. C'était le plus simple, et pour une fois elle avait sérieusement envie de choisir la voie de la simplicité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MODERATRICE


Messages : 270
Points : 25
Date de naissance : 21/11/1988
Age : 28


MessageSujet: Re: INTRIGUE 1   Sam 14 Mai - 22:45

    Winnifried finit par entrer dans la salle de réception. Elle fut d'abord surprise par la grandeur de la salle puis de reprit. Le nombre de tables était tout de même assez imposant. Finalement, il y allait avoir du beau monde ce soir. Du très beau monde..Elle réussit enfin à soupirer, étant maintenant à l'abris des flashs. Elle regarda autour d'elle. La salle grouillait de monde et elle avait du mal à distinguer tout les visages. Elle marcha prudemment, valsant entre les célébrités, puis se fraya un chemin jusqu'au milieu de la salle. Elle remarqua que Antey était déjà assise, tout comme Liam. *Non pitié non. Je veux bien être assise à coté d'Antey, mais pas de Liam. Non, non non....*. Winnifried attrapa une coupe de champagne sur le plateau d'une serveuse qui passait par là. Elle se retourna, inspira un grand coup et but la coupe d'un trait. Tant pis si elle passait pour une alcoolique...

    Elle fit le tour de la salle et crut que ça n'en finirait jamais. Des photographes étant acceptés, elle dût posé avec bon nombre de producteurs, danseurs, chanteurs et célébrités en tout genre. Elle eut l'occasion - l'honneur même- de parler avec un producteur du comité, qui la félicita pour son rôle dans Grease. Bizarrement, c'était une des comédies très attendues cette année. Pourtant, pas la plus innovatrice.... Mais qu'importe. Elle réalisait enfin son rêve. Et parler avec un producteur ayant une telle réputation, c'était incroyable. Lorsqu'ils eurent finir, elle se fit kidnappé par son chorégraphe et sa styliste.
    Styliste ♦ Winni, chérie, une robe courte? Vraiment? A une telle soirée?
    Winni ♦ Ben quoi?
    Styliste ♦ T'as de la chance que ça te va bien. T'es magnifique. Mais pas autant que si ça avait été moi qui t'avais habillé...
    Winnifried dût subir ça une bonne dizaine de minutes. Elle en avait plus que marre des remarques négatives à son sujet et en était presque à regretter les flashs...

    Lorsqu'elle tourna la tête, elle vit qu'Antey lui faisait signe de les rejoindre. Winni lui fit un clin d'oeil et termina sa conversation avec le producteur et le danseur -Mmm, si elle ne trouvait personne avant la fin de soirée, elle était sur qu'il ne dirait pas non pour la raccompagner- et s'approcha de la table. Sa coup à la main, elle avançait le plus gracieusement possible, ce qui relevait de l'exploit incroyable vu le nombre de personnes présentes. Elle se colla un sourire sur le visage, qui pour une fois n'était pas très forcé. Antey était une de ses amies et là voir la réjouissait. La brune s'était levée et Winni la serra dans ses bras.
    Winni ♦ Eh, sublime, comment tu vas ce soir?
    Elles se firent ma bise. Winni se tourna vers Liam se promit intérieurement de réagir avec calme et de ne pas s'énerver devant celui avec qui elle avait vécu la plupart des plus merveilleux moments de sa vie.
    Winni ♦ Liam! Tiens, qu'est-ce que tu fais là? Je t'avais pas vu!
    C'était dingue le nombre de mensonges qu'elle était capable de lâcher en quelque secondes.Le pire, c'est qu'elle avait lâcher ça avec tellement de sarcasme qu'il avait forcément perçu. Il se leva et ils se serrèrent maladroitement l'un contre l'autre. Elle se sentit mal à l'aise mais n'en laissa rien paraître. A la place, elle lui fit un sourire mystérieux. Elle s'installa à la table, près des Anderson. Winni ne s'empêcher de remarquer la blonde qui était assise à leur table. La jeune femme avait l'impression de la connaître... Secouant la tête, elle déposa sa pochette sur ses genoux. Elle ne lui avait pas adressé un regard et ne semblait pas vouloir le faire. Détestant ce genre de comportement, Winni fit ce qu'elle avait de mieux à faire. Elle l'ignora délibérément. Elle se mit alors à parler de tout et de rien avec Antey, s'échangeant les banalités habituelles avant de parler boulot. Puis elle vit la blonde lever la tête. Et la, son nom lui revint. Zacharie McGraw. Décidément, si elle avait su avec qui elle allait s’asseoir... Levant les yeux au ciel, elle se demanda pourquoi il n'y avait déjà plus de liquide dans son verre. Elle haussa les épaules discrètement et reporta son attention sur Zacharie. Elle semblait avoir envie de se trouver n'importe où plutôt qu'ici. Tout le monde autour d'elles était absorbé dans des conversations trop ennuyantes pour Winnifried.
    Elle fixa longuement la blondinette et eu la réaction la plus surprenant qui soit. Elle ne savait pas si c'était de la pitié ou simplement de la gentillesse mais son acte la surprit elle-même. Alors elle arrêta un serveur, lui prit deux coupe de champagne sur son plateau et se commanda une vodka tonique. Elle tendit la deuxième coupe à Zacharie et lui fit une remarque mi-acide mi-amicale.
    Winni ♦ Si tu voulais pas venir ici, fallait pas te déplacer. Mais comme tu es venue, ai au moins l'impression de faire quelque chose, comme boire un verre, plutôt que de donner envie de s'ouvrir les veines.


_________________

UNDERCO'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

FONDATRICE


Messages : 145
Points : 5
Date de naissance : 13/06/1988
Age : 29


MessageSujet: Re: INTRIGUE 1   Dim 15 Mai - 9:25

En temps normal, Fox levait le majeur devant les photographes. Ce soir elle se retenait. Fox avança sur le tapis rouge. Liam et Anteynara étaient déjà rentrés, et ça devait aussi être le cas de Winni puisque Fox ne la voyait plus. Elle pris la pose quelques fois encore et passa la porte. Une femme avec un calepin essaya de la stopper pour lui poser quelques questions, mais Fox refusa d'un signe de la tête. Elle entra alors dans la grande pièce. Sa première réaction fut de hausser un sourcil. Qui était le malade qui avait décoré cette salle ? On se croyait en 1700... Décidément. Les gens manquaient cruellement de goût. Fox croisa quelques personnes qu'elle connaissait. Des musiciens, quelques personnes de son cercle. Toutes les femmes présentes portaient des robes luxueuses, et Fox finit par se dire que son choix vestimentaire avait été parfait. Elle balaya la salle du regard, et ainsi, s'arrêta sur une petite fille qui accompagnait sûrement ses parents. Une blondinette, de huit ans à tout casser, robe blanche. Elle avait un air de poupée Barbie et c'était assez flippant. Elle aurait pu sortir d'un film d'horreur tant le maquillage qu'on l'avait forcée à mettre la rendait horrible. Fox leva les yeux au ciel. Elle n'aurait pas pu grandir de cette façon. En regardant cette gamine, elle avait l'impression de voir une fille qui n'aurait aucune liberté plus tard. Un destin déjà tout tracé, un avenir dans ce milieu pathétique, une grande baraque et un mari exemplaire. Puis un divorce avant les noces de cuir, une fin de carrière prématurée. Une retraite dans une baraque de bourges en Floride. Puis un décès qui passera inaperçu, ou au mieux, qui relancera une carrière post-mortem dans le genre Michael Jackson. La jeune brune détacha son regard de cette gamine à la destinée si pathétique et aperçut alors Liam, sa soeur, suivis de Zacharie -que Fox venait seulement de voir- et de Winnifried. Un beau gosse et deux filles sympas à la même table -plus une chieuse égocentrique-, elle savait déjà où elle passerait la soirée. Fox avança d'un pas déterminé vers leur table, un sourire aux lèvres.

Elle prit place à côté de Liam. « Salut. Tequila s'il vous plait. » commanda-t-elle au serveur. « Ça baigne ? Perso je commence à déprimer. Niveau mecs y'a que des vieux de 50 balais et des blonds » Un regard insistant vers Liam. Petit sourire de garce. Elle jouait, et il s'en était sans doute rendu compte. Échanges de regards. Son verre arriva. « Merci » Fox commença à boire, puis vint une remarque de la part de Winni à l'attention de Zach. Fox manqua de se noyer avec sa tequila lorsqu'elle pouffa de rire. Elle s'essuya la bouche avec le dos de sa main. « Énorme » Winni était une fille cool. C'était une très bonne amie de Fox. Quant à Zach, Fox l'aimait bien aussi. Elles se connaissaient depuis longtemps et s'étaient retrouvées là par hasard. C'était assez inattendu. Mais elles s'entendaient très bien. Ce soir, il n'était pas faux que Zach donnait l'envie de se pendre [note de la joueuse : comme l'épisode de TVD]. Elle tirait la gueule, et ne semblait vraiment pas enthousiasmée par le fait d'être là. Fox était une bonne amie, pour tout le monde, lorsqu'elle en avait envie. Mais elle était tout à fait capable de se foutre de votre gueule si elle le voulait. Si on voulait s'entendre avec Fox Jenkins, il fallait avoir assez de caractère pour résister un peu, mais pas assez pour s'énerver. Il fallait rigoler et ne pas bouder à chaque remarque.
Alors que les deux blondes avaient l'air d'être bien occupée, Fox lança un regard qui voulait tout dire à Liam. Elle n'allait bien sûr pas lui demander de s'y mettre là, maintenant, tout de suite. Mais un peu plus tard durant la soirée... Pourquoi pas.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

FUTURE TUTRICE DE BL APRES LE SUICIDE D'ANTEY


Messages : 517
Points : 473
Date de naissance : 31/10/1988
Age : 28


MessageSujet: Re: INTRIGUE 1   Dim 15 Mai - 12:52

La prochaine fois qu'elle serait invité à une soirée, une cérémonie, une célébration ou n'importe quoi du même genre, Zach se jura qu'elle resterait chez elle. Elle sentit le regard pesant de Winnifried sur elle et la vit saisir au passage d'un serveur deux coupes de champagne et en tendre une à Zacharie. Elle n'essaya pas de comprendre la raison de ce geste et se contenta de prendre le verre. Loué soit celui qui avait inventé le champagne, se dit-elle en trempant les lèvres dans la boisson dorée. Elle aperçut soudain Fox qui s'installait à leur table. La soirée promettait d'être généreuse en surprises... « Salut. Tequila s'il vous plait. » ajouta-t-elle à l'intention du serveur avant de se tourner vers Liam. « Ça baigne ? Perso je commence à déprimer. Niveau mecs y'a que des vieux de 50 balais et des blonds. » ajoutez à ça un regard appuyé et Zach ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel. Fox était le même avec tous les mecs. « Si tu voulais pas venir ici, fallait pas te déplacer. Mais comme tu es venue, ai au moins l'impression de faire quelque chose, comme boire un verre, plutôt que de donner envie de s'ouvrir les veines. » Zacharie manqua de s'étrangler avec sa gorgée de champagne et reporta son attention sur Winnifried. Elle la fixa une demi-seconde. Comment pouvait-elle savoir...? S'efforçant de se calmer, elle essaya de prendre la situation avec tact. Elle ne savait pas, elle avait juste sorti ça comme ça. Zach n'appréciait pas plus que ça ceux qui parlaient de suicide sans savoir ce que c'était vraiment, et elle était bien placée pour le penser. Mais Winni ne savait pas, c'était absolument, catégoriquement impossible étant donné que c'était la première fois qu'elle lui adressait la parole et qu'il n'y avait qu'Anteynara qui était au courant. Elle lui adressa un demi-sourire amusé. Un « Énorme » railleur de Fox se fit entendre. Fox et elle se connaissaient depuis longtemps. Zach ne se rappelait même plus... Une soirée, en Irlande, c'était là qu'elle s'étaient rencontrées, mais pour savoir quand... Trois, quatre ans peut être ? Fox était une des rares personnes avec qui Zacharie aimait bien sortir pour s'éclater. Dire qu'elle savait mettre l'ambiance était un euphémisme. Mais elle avait un caractère bien à elle et mieux valait ne pas être du genre susceptible. Zach était tellement habituée à ses remarques acerbes et à celles d'Antey que le sarcasme de Winnifried n'eut aucun effet sur elle. « Je pense que j'aurais mieux fait de ne pas me déplacer en effet. Mais boire un verre, pourquoi pas... » Elle proclama un air faussement angélique. « Sandy c'est ça ? » ajouta-t-elle à l'adresse de la blonde.

Elle avait vu le film Grease bien sur, comme tout le monde, mais elle se demandait à quoi ressemblait la comédie musicale. Et puis, quitte à devoir passer la soirée avec Winnifried dans les parages, autant faire en sorte de ne pas la détester. Zacharie regrettait amèrement de s'être assise là. Elle aurait du prétexter quelque chose, n'importe quoi et elle aurait put partir d'ici. Maintenant elle allait devoir passer plusieurs heures à faire comme si elle s'amuser, comme si tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Rien qu'à cette idée, elle eut du mal à ne pas soupirer. Ce n'était pas pour rien qu'elle détestait sortir. Elle n'aimait pas les foules, elle n'aimait pas voir tout le monde rire autour d'elle, elle n'aimait pas cette sensation d'oppression, ça l'étouffait. Des « Zach, t'es pas drôle ! » ou des « Et sinon, qu'est-ce que tu fais d'autre que déprimer dans la vie ? », elle en avait vu pas mal. Les gens ne comprenaient pas qu'elle préfère être seule plutôt qu'entourée d'une centaine de personne qui hurlaient pour se faire entendre et finissaient ivres et à moitié défoncés à la fin de la soirée. Ils la trouvaient bizarres et elle se contentait de hausser les épaules en disant qu'elle n'en avait rien à faire. Parce que c'était ça au fond, elle n'en avait rien à faire. Elle reporta son attention sur le petit groupe rassemblés à leur table. C'était une curieuse assemblée. Mais bon, c'était de loin une des plus cohérente de la salle. Ils étaient tous acteurs et chanteurs -à l'exception de Liam, mais il travaillait tout de même dans un milieu étroitement lié- alors qu'autour d'eux, on pouvait voir le producteur discuter avec le styliste, l'agent avec le metteur en scène et autres assortiments plus ou moins improbables. Zach put également voir que quelques paparazzis avaient réussi à infiltrer la salle de réception et mitraillaient les invités. Quel était l'intérêt d'être ici ? La blonde leva de nouveau les yeux au ciel et prit quelques gorgées de champagne. Dès le lendemain, les journaux et sites internet crouleraient sous les clichés de la 43ème célébration, ça c'était sur.

HJ ; Winni ça va pas le faire, on écrit toutes les deux en crimson oO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

FONDATRICE


Messages : 551
Points : 186
Date de naissance : 08/07/1985
Age : 32


MessageSujet: Re: INTRIGUE 1   Mer 18 Mai - 15:28

« Ça va bien, et toi ? » Une bise à Winnifried, et Anteynara était à nouveau assise. La soirée promettait d'être sympa. Ils étaient tous assis là, entre amis, et même si la fête en elle-même semblait ancestrale et sans autre intérêt que celui de se montrer, il y avait de quoi d'amuser. Cette fille vint alors se poser à côté de Liam, sans que personne ne l'ait invitée. Antey eut du mal à se retenir... Cette "chose" allait finir par ruiner leur image. Mais le pire aurait été de créer un esclandre. Anteynara n'eut donc d'autre choix que celui de prendre sur elle, étant donne qu'elle semblait être la seule et unique personne à cette table à être dérangée par la présence de Fox. Fait qui la rendait encore plus nerveuse. Elle décida de l'ignorer complètement plutôt que de la planter avec son argenterie. Et elle se félicita intérieurement pour cette décision mature.

La soirée s'annonçait bien. Même si quelques personnes manquaient à l'appel. Antey n'avait pas vu Jayson, et pourtant il aurait du être là, plus que n'importe qui. Noélie, elle non plus ne s'était pas encore présentée. Mais peut-être que ces deux-là arriveraient plus tard... On pouvait arriver à cette soirée à l'heure qu'on voulait, il suffisait de crier haut et fort que l'on était en pleine répétition, et le retard était oublié. Ça attirait même sur vous des regards pleins de respect. Il y avait encore une petite chance pour que les absents se montrent. Et Anteynara espérait de tout coeur qu'ils soient au complet ce soir...

Elle termina son whisky. Vint alors une remarque assez déplacée de la part de Winni, à l'attention de Zach. En fait, sans que Winnifried ne puisse le savoir, sa remarque était bien plus que déplacée. Anteynara était la seule -en plus de Zacharie bien sûr- à être au courant... Cette remarque n'était qu'une malheureuse coïncidence. Anteynara s'arrêta dans son geste l'espace d'une seconde, essayant d’interpréter cette remarque. Elle fixa Winnifried un moment, se demandant ce qui avait pu passer par la tête de la blondinette. Puis son regard croisa celui de Zach -qui avait l'air encore plus déstabilisée-. Silence. Remarque de Fox. Colère naissante mais retenue en Anteynara. Zacharie réagit enfin. Et sa réaction rassura Antey. Parce qu'elle avait renchéri et que ça plaisait carrément à Antey.
Winni interprétait Sandy dans la version scénique de Grease. Grease était une comédie musicale que Antey avait toujours aimé -enfin... elle aimait toutes les comédies musicales, donc bon-, d'abord en tant que film durant son enfance, puis en version théâtrale. Elle avait commencé par la BO, celle de la version originale. De vieux vinyles. Puis elle eut l'occasion de voir l'une des dernières prestations -de l'ancienne production- l'année de son arrivée à NY. A partir du moment où elle s'est mise à fréquenter Winni, elle a eu la chance d'assister à plusieurs représentations de la comédie musicale mondialement connue. Winnifried faisait d'ailleurs une excellente Sandy.

Antey arma d'un coup ses lèvres d'un énorme sourire et, avec un enthousiasme à faire peur et un sarcasme naturel -sarcasme qui semblait régner à cette table ce soir-, elle dit « Winni, je te présente Zacharie. Zach, voilà Winnifried. Je sens qu'on va bien s'amuser ! » Au passage d'un serveur, elle attrapa une coupe de champagne et quelques canapés. Le geste dépourvu de classe lui valut un regard effrayé de la part du serveur. Regard auquel elle répondit par un grand sourire. Puis elle avala un canapé sans même faire attention à ce que c'était. Thon. Bof. Quelques gorgées de champagne effacèrent le goût du poisson. « Et sinon qu'est-ce que vous pensez des nouvelles productions ? » Parler boulot était toujours une bonne alternative dans ce genre de cas. Et souvent, ce genre de discussion virait aux ragots sur les artistes. C'était toujours sympa de savoir que Joanna Clark avait pris dix kilos et que ça lui avait valu un renvoi de la troupe de The Lion King. Tant qu'on ne racontait rien sur elle -ni sur Liam ou Zach-, elle adorait ce genre de discussion.

_________________


(c) sugar slaughter - Lea Michele "Jar of Hearts"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broadwaylights.forumgratuit.org


avatar



Messages : 174
Points : 293
Date de naissance : 01/08/1987
Age : 30


MessageSujet: Re: INTRIGUE 1   Mer 1 Juin - 14:42


Tandis que les premières notes d’un « this is a man’s world » s’élevaient le long des murs de la salle de réception, Liam terminait son verre d’un trait qu’il aurait voulu bien moins violent. Il du d’ailleurs déployer tous ses trésors de comédien pour ne pas faire une grimace de dégoût, se traitant intérieurement d’idiot fini – le martini ne se servait pas en shoot, précisément parce qu’il devait se déguster, et non pas servir de diversion. Mais compte tenu de la situation qui prenait seconde après seconde des proportions de plus en plus railleuses, le jeune homme avait pris la première sortie de secours qui lui était tombée sous la main. Chamboulé de l’intérieur, il paraissait cependant plus calme que jamais. Même si sa coiffure n’avait pas su résister à sa manie de se passer une main dans les cheveux pour les ébouriffer, de sorte que ses boucles blondes retombaient en un savant coiffé décoiffé sur son crâne, un sourire faussement satisfait sur les lèvres. Faussement, Liam criant silencieusement à l’aide de toute la force de ses poumons qui semblaient s’être fermés ce soir-là. Et comment pouvait-il en être autrement, alors qu’il subissait une fois de plus son éternel don pour se retrouver dans des situations impossibles ? Car il ne pouvait imaginer coïncidence le fait de se retrouver en seul mâle au milieu de quatre femmes aussi ravissantes qu’elles étaient différentes ? Tout homme se serait probablement senti ravi ; mais lui éprouvait comme poisse le fait de se retrouver entre sa sœur et sa fuck friend, faisant face à sa meilleure amie et ex – tandis que son regard ne pouvait quitter l’apparition sublime de la dame de ses pensées. Ce n’était pas « this is a man’s world » mais plutôt la déferlante « girls wanna have fun » ; avaient-elles toutes décidé de s’acharner sur lui ?

« Zach est arrivée. » Il n’avait pas réagit. Comme vide, ses yeux vairons fixaient un point imaginaire au milieu des reflets scintillant que provoquait la danse des cristaux qui ornaient le fabuleux lustre qui surplombait la salle. Au son de la musique décuplée par les imposantes basses installées de part et d’autre de la sortie qui donnait sur une très belle terrasse, le bijou de décoration donnait l’impression de danser en cadence, les petits losanges précieux cliquetant entre eux. Liam était en train de se demander par quel ingénieux stratagème ont s’employait à le rendre plus brillant encore d’année en année, cependant qu’une main agrippait son bras droit et le tirait de sa chaise. Et de sa diversion. « Aller viens, tu me fais pitié assis là. » Alors qu’il tentait à toute vitesse d’inventer une excuse, sa sœur l’emportait énergiquement avec lui, cependant qu’il entendait se former dans sa bouche écarlate une première série de mots redoutés. « Zacharie… Salut ! » Liam n’avait pas tout de suite remarqué que la jeune fille s’était approchée de leur table, et qu’elle avait été prise dans le filet généreux de sa sœur. Il avait juste eu le temps de poser son verre avant de se faire assassiner du regard par une Antey qui semblait avoir avalé la trilogie du parrain, tant son regard plein de reproche le transperçait jusqu’à la moelle. Paralysé, le jeune homme ne pu qu’afficher un maigre sourire, cependant qu’il imaginait Zach dans le même état que lui alors que son aînée lui proposait de se joindre à eux. La soirée commençait mal. Il n’avait pas besoin de se laisser aller à une observation minutieuse de l’attitude de la jeune femme pour deviner que sa seule envie avait été de se montrer dans le simple but de faire la promotion de leur spectacle. Se joindre à eux ne faisait définitivement pas partie de son plan de départ. Liam ne le comprenait que trop bien. Même si leurs raisons différaient, lui comme elle n’avait pas montré plus d’enthousiasme que cela pour cette soirée. Et pourtant… Si le malaise entre eux était palpable, Liam ne pouvait s’empêcher de bénir Antey sans laquelle Zach l’aurait évité toute la soirée. D’une certaine manière, il pouvait difficilement lui en vouloir ; les évènements depuis leur nuit au studio s’étaient enchaînés à une vitesse vertigineuse, et il ne s’étaient pas revus depuis – si ce n’était lors de quelques répétitions au théâtre, où Liam oubliait tout ce qui l’entourait pour ne se concentrer que sur son travail. L’avait-elle mal pris ? S’il avait eu une fourchette, le jeune homme se la serrait volontiers fourrée dans la paume droite en guise de châtiment. Ils avaient enfin réussi à franchir un petit pas – si charmant ! – et les voilà retournés à la case départ : mal à l’aise et à une distance polie. C’était vraiment trop bête.

« Peter ? Un autre verre, s’il vous plait. » « Tout de suite, Monsieur ! » « Vous prenez quelque chose ? » Mais déjà, les filles ne l’écoutaient plus. Apparue comme un joli papillon de printemps, Winnifried saluait Anteynara avant de se tourner vers Liam, un sourire rayonnant – comme à son habitude – sur le visage. « Liam ! Tiens, qu’est-ce que tu fais là ? Je ne t’avais pas vu ! » A défaut de pouvoir se lever, renverser la table et prendre sa sauveuse dans ses bras, le jeune homme attrapa la main de son petit ange et y déposa un baiser accompagné d’un clin d’œil qui lui témoignait toute sa gratitude. Elle le connaissait par cœur, et suffisamment pour savoir qu’un de ses petits mensonges le mettait toujours de bonne humeur, surtout lorsqu’il venait tout à propos et le sortait d’une léthargie provoquée par son malaise et une envie croissante d’alcool. Bon Dieu, que faisait Peter ?
Tandis qu’il tapotait la table de ses doigts impatients, Liam mis du temps à comprendre se qui venait de se passer. A peine arrivé, il avait cherché la seule personne qui redoublait d’efforts pour l’éviter. Il s’était de nouveau fait dresser par sa sœur aînée qui se comportait en seule adulte responsable tandis que sa meilleure amie se joignait à leur attablée pour s’installer à côté de… Et son cœur se figea. Winnie savait qu’il était amoureux. Mais savait-elle aussi de qui ? Savait-elle qu’elle venait de s’asseoir à côté d’elle ? Se rendrait-elle compte dans quel pétrin ils s’étaient tous fourrés malgré eux, tout ça au nom de l’amour de la musique et du théâtre ? « Votre Martini, Monsieur. » « Merci, Peter. » Sans réfléchir, il prit une longue gorgée de son deuxième apéritif, et se passa une main dans les cheveux. Il venait à peine de se rendre compte qu’il venait de foutre en l’air les heures de discipline capillaire entrepris, lorsque son regard s’attarda sur le couple improbable et plein de signification qu’elles formaient – tu voix Zach, c’est mon ex qui est la seule à savoir que je suis fou de toi, mais qui ne sait pas que c’est toi – « Salut. Tequila s’il vous plait. » Un parfum fort. Un coup de rein provoquant et une main baladeuse. Cette soirée pouvait-elle devenir encore plus incongrue qu’elle ne l’était déjà ? « Ça baigne ? Perso je commence à déprimer. Niveau mecs y'a que des vieux de 50 balais et des blonds. » Liam ne pouvait que sourire, se retenant de le regarder et sentant son regard insistant peser sur lui. « Bonsoir, trouble. Essaye d’être sage pour une fois, c’est une soirée pour grandes personnes. » Son ton était moqueur, son humeur massacrante. Le ciel s’acharnait sur lui ? Il n’avait rien fait de mal ! Si, il avait succombé au charme de la meilleure amie de sa sœur, tétanisée à l’idée de se retrouver dans la même pièce que lui. Et voilà que Fox se joignait à la joyeuse farandole de folie dont il n’arrivait toujours pas à comprendre comment elle avait réussi à se former. Ce qui était certain, c’est qu’il allait définitivement devenir fou si les demoiselles ne se calmaient pas. « Si tu voulais pas venir ici, fallait pas te déplacer. Mais comme tu es venue, ai au moins l'impression de faire quelque chose, comme boire un verre, plutôt que de donner envie de s'ouvrir les veines. » La remarque fut immédiatement commentée d’un « Enorme » de la part de Fox, cependant que Zacharie rétorquait après s’être à demi étranglée « Je pense que j'aurais mieux fait de ne pas me déplacer en effet. Mais boire un verre, pourquoi pas... Sandy, c’est ça ? » Liam avala d’un trait le reste de son verre, priant pour que quelqu’un ou que quelque chose fasse arrêter ce cauchemar. Elles avaient toutes décidé de s’y mettre ? Toutes griffes subtiles dehors, les voilà qui s’envoyaient à tour de rôle des piques en sirotant du champagne, laissant le pauvre homme qu’il était à la merci d’une parade inversée. D’habitude, c’était les hommes qui se battaient pour une femme, et pas le contraire. Le fait d’être le seul mâle présent avait-il décuplé les hormones de guerrières ? Vite, que quelqu’un s’interpose. « Winni, je te présente Zacharie. Zach, voilà Winnifried. Je sens qu'on va bien s'amuser ! » On avait dit s’interpose ; pas attise d’avantage encore la situation bien enflammée !

Liam se laissa aller contre le dos de sa chaise. Tout en desserrant le nœud de sa cravate – il détestait les papillons – il glissa la main dans sa poche, à la recherche de son téléphone. Sans l’en sortir, il commença à taper un message sans que personne ne s’en aperçoive, mais que l’une d’entre elles sentirait vibrer contre sa cuisse. Impassible, le jeune homme affichait un sourire serein cependant qu’il taper sur la touche envoyer. Pour vue qu’elle le sauve ! « Et sinon qu'est-ce que vous pensez des nouvelles productions ? » « En ce qui me concerne, je ne suis pas le plus objectif sur l’une d’elles ! Mais c’est vrai que j’ai hâte de voir ce que va donner Grease… Sans parler de Spring Awakening bien sûr. » ajouta-t-il à l’égard de Fox, un clin d’œil à la clé.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

FONDATRICE


Messages : 145
Points : 5
Date de naissance : 13/06/1988
Age : 29


MessageSujet: Re: INTRIGUE 1   Jeu 2 Juin - 9:49

Le "Enorme" de Fox avait été suivi d'un silence. Zach avait failli y rester à cause de son champagne, Antey n'avait pas l'air bien non plus... La jeuen brune s'installa confortablement dans son fauteuil et regarda la scène avec attention et excitation. C'était un peu comme un cinéma grandeur nature. Comme une pièce de théâtre, une comédie musicale. On n'était pas à Broadway pour rien après tout... Fox adorait ce genre de situation. Pour la simple et bonne raison qu’elle n'était jamais prise dedans. Elle ne se considérait jamais comme piégée dans une discussion, parce qu'elle se moquait totalement de ce qu'on pouvait dire d'elle, parce que le malheur des autres la faisait rire, et parce que quoi qu'on dise elle avait toujours quelque chose à répondre, ou alors elle s'en moquait totalement. Fox restait donc là, un sourire amusé aux lèvres, à regarder les autres se crisper et échanger des regards. C'était vraiment amusant...
La remarque de Zacharie fut assez... C'était pas mal mais ça aurait pu être mieux. En tous cas, Fox s'attendant à quelque chose de beaucoup mieux. un truc plus violent, plus cinglant. Un truc fun. Mais c'était déjà ça. Le sourire aux lèvres, elle suivait la scène sans rien dire. C'était bien plus marrant de laisser faire les autres. Après tout, ces filles arrivaient à rendre cette soirée amusante à elles seules. Fox n'avait pas forcément besoin d'y ajouter son grain de sel. La remarque d'Anteynara força Fox à lever les yeux au ciel. Cette fille pourrait se mettre à faire le truc le plus génialement fun de la planète, Fox la trouverait toujours aussi insupportable. Et pourtant, c'était la sœur de Liam, la meilleure amie de Zach et une amie de Winni. Trois personnes relativement proches d'elle. Liam non plus n'avait pas l'air très détendu. C'était simple à deviner... Que sa sœur l'avait traîné à cette fête. Pardon, soirée. Fox n'appelait pas ça une fête.
Elle lança un regard au jeune homme. Mais voilà que la voix d'Anteynara attirait son regard vers cette dernière. Oh non. La conversation allait basculer dans quelque chose de si normal et ennuyeux. Fox poussa un soupir largement audible. Elle n'était pas très Broadway. Son truc c'était le rock. Mais Broadway, c'était un peu le rêve de chaque musicien. C'était le summum. Tout le monde rêvait de terminer sa carrière sur les planches. Si Fox avait passé cette audition pour Spring Awakening, c'était plutôt pour s'éclater un peu. Elle n'était pas certaine d'être prise, mais en y réfléchissant, il y avait des chances. Elle était célèbre, et avec elle à l'affiche, la comédie musicale battrait les records. Elle avait de l'expérience, ne risquait pas de faire une crise avant la première. Et elle était surtout la plus talentueuse, il n'y avait pas de doute là-dessus. Affalée dans son fauteuil, Fox jouait avec une fourchette, écoutant distraitement ce que disait Liam. Il lui fit un clin d’œil, ce qui eut le don de la faire sourire. « Ouais bah en attendant j'ai pas encore le rôle. Sinon Wicked est pas mal du tout... » Un sourire en coin à l'attention de Liam, un petit regard vers Zacharie. Son téléphone se mit alors à vibrer. Qui est-ce qui pouvait bien lui envoyer un message... Elle espérait que ça soit Luke. un genre de message qui disait "Désolé je suis en retard, j'arrive." Mais lorsqu'elle sortit son téléphone, c'était le nom de Liam qui s'affichait. Elle lui lança un regard discret. Puis elle tapa à toute vitesse sur les touches de son BlackBerry. Envoyer. La conversation était ennuyante, mais leurs échanges plus privés pourraient être amusants. La main de Fox alla attraper le verre, mais elle se rendit compte qu'il était vide. « Peter, une autre tequila s'il vous plait » On lui apporta son verre rapidement. On pouvait au moins dire que le service était de qualité. Elle vida son verre d'une traite. Fronçant les sourcils, elle lança tout à coup d'un air moqueur « C'est quoi cette musique ? Sérieusement... »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: INTRIGUE 1   

Revenir en haut Aller en bas
 

INTRIGUE 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broadway Lights :: ♪ MANHATTAN :: « midtown » :: « madison square garden »-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit