AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LEXIE ✿ Lets turn on that radio as loud as it can go

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



Messages : 38
Points : 40
Date de naissance : 22/03/1992
Age : 25


MessageSujet: LEXIE ✿ Lets turn on that radio as loud as it can go   Lun 18 Avr - 8:52

« Leïla Alexie Hawks »







Je m'appelle Leïla Alexie Hawks et je suis né(e) le 22 mars 1992, à Sunshine Coast en Australie. J'ai donc 19 ans. On m'appelle aussi Lexie. Je suis de nationalité australienne, et mes origines sont australiennes & anglaises. Je suis actuellement étudiante en journalisme, mais j'ai déjà travaillé dans une bibliothèque pour payer mes études. Pourtant, j'aurais toujours voulu être styliste à Paris. Aujourd'hui, mon plus grand rêve est de décrocher un contrat avec un grand magasine à la fin de mes études. J'aime le cinéma, la musique, les cerises, dessiner, écrire, pouvoir me détendre dans mon appart' en lisant un bon livre, mes lunettes sur le nez, mais je déteste les hypocrites, mes lentilles, les gens qui ont la grosse tête, qu'on me dicte ce que je dois faire, la hauteur. Je suis actuellement célibataire, mais si toutefois vous êtes intéressé, sachez que je suis hétéro. Ce qui me différencie des autres c'est un tatouage sur l'épaule droite. Souvent, je passe ma main dans mes cheveux quand je suis gênée. On m'a plusieurs fois dit que j'avais un petit air d'Emma Stone, et me classe parmi les new yorkers.



Compliquée. Voilà ce qui décrirait le plus Alexie.
Comme presque toutes les personnes présentes sur cette Terre, l'australienne possède deux personnalités différentes ; celle qu'elle laisse voir et celle qu'elle révèle une fois qu'elle fait confiance.
Aux premiers abords, Lexie est loin d'être quelqu'un de social. Elle ne fait pas confiance facilement, et le nombre de ses amis peut le confirmer ; ils se comptent tous sur les doigts d'une main, ou du moins ses vrais amis. Si elle n'accorde pas sa confiance à n'importe qui c'est pour la simple et bonne raison qu'elle a trop souvent été déçue par des gens en qui elle croyait. Donc maintenant c'est finis, elle ne veut plus se faire avoir. Sinon, la jeune femme est quelqu'un qui a un sourire communicatif ; quand un sourire apparaît sur ses lèvres, une seule envie vous prend, sourire également. Quand elle ne connait pas, elle ne parle pas beaucoup. Alors que tout au contraire si vous faite parti de son cercle d'amis, vous savez aussi bien que moi que pour la faire taire il faudrait un miracle. La belle – maintenant – brune est quelqu'un qui a besoin d'affection. Elle a besoin de sentir qu'elle n'est pas seule, il n'est donc pas rare de la voir enlacer une amie sans aucune raison apparente ou encore de planter un bisou sur la joue de sa colocataire. D'ailleurs, parlant colocataire, la pauvre en a beaucoup à faire avec Lex ; bordélique comme une gamine de douze ans, la jeune femme de dix neuf ans laisse tout trainer, remettant toujours à plus tard ce qui concerne le ménage. Très peu pour elle, le rangement. Alexie est le genre de fille qui aime passer des heures dans son lit à rien faire mis à part regarder en boucle les vieux épisodes de sa série préférée ou encore passer un vendredi soir devant Ghost Busters plutôt que d'aller boire et danser dans une quelconque boîte de nuit ; elle n'est pas très fête, elle les supporte, mais plus loin elle se trouve d'une soirée mieux elle se sent.






« Dis-moi, la musique, est-ce que ça compte pour toi ? » Évidemment que la musique compte pour moi, je pense qu'elle compte pour tout le monde, parce que d'une manière ou d'une autre, la musique fait partie de nos vies. Bon, en même temps vu le boulot de mon père, ne pas aimer la musique relèverait d'un véritable sacrilège ; il est directeur d'une importante maison de disque en Australie, et celle-ci commence à se poser un peu partout dans le monde. Mais outre passé la raison familiale, la musique a été là pour moi quand j'étais seule, démotivée ou même en colère. Elle est un peu comme ma meilleure amie, à me faire sourire, à me faire pleurer, à me faire rire, à me consoler. Mais je n'y accorde pas assez d'importance pour pouvoir rentrer dans le monde musicale, j'ai déjà entrevu ce monde avec mon père, et franchement, non merci. « Et Broadway, c'est un univers qui te plait ? » Vous voulez vraiment savoir mon avis ? Bon ok. Broadway est réellement un milieu rêvé, avec des personnes qui ont un réel talent, mais sérieusement, je ne me vois pas la dedans. J'ai grandis dans la musique et dans tout cet univers, ce qui fait que je suis assez bien placée pour vous dire que n'importe où, que se soit à Broadway, en France ou en Chine, la pression est la même. On demande beaucoup de vous, et je sais que jamais je ne pourrais supporter ça. Alors, même si j'ai un talent caché, ce qui m'étonnerait beaucoup, pour rien au monde je n'accepterais de rentrer dans ce milieu si prisé et sélectif qu'est celui des arts du spectacle à Broadway. Ouais bon, en gros, Broadway n'est pas ma tasse de thé. « Pourquoi es-tu là à New York ? » A la base, c'est pour mon père. Il voulait que je m'assure que la maison de disque implantée en plein New-York marche bien. Mais il n'y a pas que ça. Mes parents ni même mes amies Australiens ne savent la véritable raison de mon départ. En réalité, si j'ai quitté mon pays natal aussi vite c'était à cause d'un mec, évidemment. Il a déménagé à New-York sur un coup de tête, et disons que moi aussi sur un coup de tête, je l'ai suivis. Mais bon ça, c'est ma raison "cachée", alors quand mon père m'a annoncé son idée, j'ai foncé. Puis tout s'est enchainé ici, j'ai commencé mes études de journalisme dans une école réputée alors je ne me vois plus partir. Puis, je ne l'ai toujours pas retrouvé.




Dernière édition par L. Alexie Hawks le Mar 19 Avr - 21:17, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 38
Points : 40
Date de naissance : 22/03/1992
Age : 25


MessageSujet: Re: LEXIE ✿ Lets turn on that radio as loud as it can go   Lun 18 Avr - 8:52

« the story of a legend »






Assise sur sa seule et unique valise, son menton posé dans le creux de sa main, Alexie fixait bêtement les voitures qui défilaient. Elle était seule, paumée, complètement dépassée par les évènements.
Passant négligemment une main dans ses cheveux emmêlés, la jeune femme souffla. Elle avait besoin d'une douche et de toute urgence. Mais avant ça, il fallait qu'elle s'embarque dans la folle tâche qu'était de se repérer dans New-York.
Lexie se leva, empoigna sa valise et s'avança vers un taxi. Avant de rentrer dans celui-ci, l'australienne regarda autour d'elle et murmura :
« Putain. Dans quoi j'me suis lancée. »



72 HEURES AVANT


Soufflant encore et encore sur sa frange pour faire passer le temps, la jeune femme fixait le plafond à travers ses fins cheveux, à l'époque, roux. Alexie se releva sur ses coudes, baladant son regard sur la chambre de son amant. Il lui avait confié les clés si un jour elle souhaitait passer et la belle en profitait. Dès qu'elle avait un moment de libre, elle sautait sur l'occasion pour aller rendre visite à Noah, son petit-ami depuis déjà presque un an.
En pensant à son chéri, Lexie souria tout en se rallongeant sur le lit, se remémorant leur première rencontre.


Flash-back
C'était lors d'une soirée. Une soirée à laquelle Alexie, alors seulement âgé de seize ans et demi, n'avait pas vraiment sa place. En fait, on avait invité son frère à la base, pas elle, mais bien évidemment la jeune fille avait réussi à convaincre son aîné de l'emmener ; c'était une adolescente qui avait envie de s'amuser. Sauf qu'elle ne s'attendait en aucun cas à tomber sur ça ; filles et garçons sentaient l'alcool des kilomètres à la ronde, certains danser collés-serrés et d'autres s'embrassaient dans les moindres recoins de la petite maison dans lequel avait lieu la fête. Alexie s'était sentie mal après avoir constatée l'état des présents mais cela n'avait en rien atténuer son envie d'explorer, car comme toute adolescente normale, elle se cherchait, elle voulait explorer l'inconnu. Et pour cette soirée, l'inconnu s'était l'alcool et les mecs.
D'abord l'alcool. Se dirigeant d'un pas mal assuré vers ce qui semblant servir de bar, Alexie jouait des coudes essayant d'éviter le contact avec tout ces gens. Une fois près des verres et des boissons, la belle s'empara d'un gobelet en plastique rouge se versa, ce qui ressemblait à de la limonade dans son verre et le porta à ses lèvres. Sauf qu'elle n'eut pas le temps de boire celui-ci qu'on lui enlevait des mains. L'adolescente s'était alors préparée à trouver son frère au bras d'une blonde pulpeuse, et elle l'aurait engueuler lui disant que c'était sa vie, qu'elle faisait ce qu'elle voulait, mais à son plus grand étonnement, un gars jusqu'à présent inconnu était devant elle, son verre de 'limonade' dans la main. Lexie le détailla ; plutôt grand, blondinet aux premiers abords même si on pouvait deviner que ce n'était pas sa couleur naturelle, surement musclé vu ce que laisser paraître ses bras découverts, d'ailleurs sur le haut de son bras droit se dessinait un tatouage, Alex ne pouvait pas voir à quoi il ressemblait car la grande majorité était cachée sous la manche du jeune homme. La rousse ramena son regard vers le visage de l'inconnu et son souffle se coupa ; il avait des yeux magnifiques. Alexie n'en revenait pas. Un gars plus âgé qu'elle, mignon, se trouvait devant elle. Miracle.
La jeune fille se prépara à parler quand elle remarqua que les lèvres du blondinet s'agitaient alors qu'un petit sourire fendait sa bouche. Lex fronça les sourcils, la musique était trop forte, elle n'entendait rien. Le nouveau fantasme d'Alexie s'en rendit compte et se rapprocha d'elle jusqu'à ce qu'elle sente son souffle contre son oreille.
« Excuse moi... Donc je disais que tu ne devrais pas boire ça. », cria-t-il par dessus le brouhaha continu de la soirée tout en levant le verre qu'il lui avait chipé. « Pourquoi ? » « C'est de l'alcool, un gros mélange d'alcool. », une grimace prit place sur les traits de l'adolescente. Grillée. Elle qui voulait paraître plus vieille c'était raté.
Les lèvres du canon remuèrent une nouvelle fois sans que Lexie entende quelque chose. Elle secoua la tête pour bien faire comprendre à son inconnu qu'elle ne comprenait rien. Celui-ci souffla, attrapa la main de la belle et la tira jusque dans le jardin.
Sauf qu'entre-temps, l'australienne avait été pétrifiée par le geste du blondinet. Quand il s'était emparé de sa main, elle avait sentit des frissons la gagner. Elle n'avait jamais ressenti ça auparavant, c'était tellement nouveau. Puis il l'avait emmenée à sortir dans le jardin avec délicatesse et non avec force et brutalité comme l'auraient fait les autres mecs. Mais il n'était pas comme les autres, et ça, Lexie le remarqua pleinement au cours de la soirée. Ils l'avaient passée à discuter, apprenant à se connaître, se trouvant des points communs, rigolant, s'amusant. Le garçon, qui s'est révélé s'appeler Noah, n'avait pas essayé une seule fois de la draguer, ça ne servait à rien ; par ses yeux on devinait qu'il était content d'être là. Avec elle.

***
Alexie soupira, heureuse. Alors qu'elle allait se replonger dans ses souvenirs, une porte claqua et une voix se fit entendre. Noah.
La jeune femme de dix huit ans, ne put contenir sa joie. Elle se remit rapidement debout, arrangeant au passage quelques mèches rebelles et rejoignit son bien-aimé dans le salon. Quand elle le vit, un immense sourire prit place sur ses lèvres. Chaque fois c'était la même chose, dès qu'elle le voyait, elle n'arrivait pas à se rendre compte que ce canon sortait avec elle. Et pourtant si.
Lex arriva derrière le jeune homme de vingt et un an, puis glissa ses mains autour de la taille du blondinet et nicha sa tête dans son dos. Elle aimait être proche de lui, le toucher, le câliner, l'embrasser. Elle en avait besoin.
Noah réagit rapidement et, après avoir retourné sa belle, l'embrassa amoureusement. Oh ça oui, il l'aimait. Mais dans ce baiser résidait également la nostalgie de la quitter. Alexie s'en rendit compte mais n'y fit pas réellement attention, préférant laisser ça sur le compte des retrouvailles après une journée et demi sans s'être vus à cause des cours de chacun, mais elle savait que ce n'était pas ça. Peu importe, elle lui poserait la question plus tard. Pour l'instant seules leurs lèvres scellées l'une contre l'autre comptaient.

***
« Lex, t'es là ? Allô ? Alexie ? » demanda Quinn la cousine de l'australienne, inquiète, à l'autre bout du fil. Lexie ramena le téléphone à son oreille alors que celle-ci séchait d'un revers de main les larmes qui avaient coulées laissant derrière elles de longues traces de maquillage. « Quinn... Il est parti... », souffla la jeune femme alors que de nouvelles larmes faisaient leurs apparitions. « Qui est parti Alexie ? Qui ça ? ». La Alexie en question secoua la tête tout en fermant les yeux, elle ne pouvait pas lui demander ça. Elle ne pouvait pas lui demander de prononcer son prénom. Mais elle insistait, répétant perpétuellement la même question « Qui ? ». « Noah, Quinn. Noah est parti. » Lex se laissa glisser le long du mur, incapable de tenir debout plus longtemps. Sa cousine réclamait son attention mais la belle n'en avait rien à faire, elle était dévastée, anéantie. Elle relâcha l'emprise de sa main sur son portable, laissant celui-ci s'écraser lourdement sur le sol. Puis, lentement, elle replia ses jambes, ramenant ses genoux sous son menton. Alexie baissa la tête, laissant les larmes s'écraser sur son jean. Il l'avait abandonnée. Un sanglot la secoua la forçant ainsi à plaquer ses mains sur sa bouche.
Aucun bruit ne filtrait dans le couloir. Rien. Elle était seule. Toute seule.
C'était finis.
***


Quelques heures étaient passées depuis le départ de Noah, ou du moins depuis le constat du départ de Noah par Alexie, celle-ci s'était réfugiée dans le silence, refusant de parler. Tout ça était encore trop frais.
Après le passage 'crise de larmes' et l'appel à sa cousine, la belle s'était roulée en boule dans son lit, espérant ainsi disparaître et oublier. Rien ne se fit, évidemment. Cela lui apporta une ou deux heures de sommeil mais la douleur et l'absence de son chéri étaient toujours bel et bien là à son réveil.
Quand elle ouvrit les yeux, tout revint en mémoire à Lex. Elle sentit les larmes lui picotaient mais ne les laissa pas couler. Elle avait déjà assez pleuré comme ça, puis pleurer toutes les larmes de son corps jusqu'à ce qu'elle soit déshydratée ne servait à rien. Ça ne ramènerait pas Noah.
La jeune femme souffla tout en ravalant ses larmes. Il fallait qu'elle se calme. Après quelques minutes, l'australienne se leva. Elle devait avoir une sale tête.
Se faisant face à travers le gros miroir de sa coiffeuse en bois, Alex put effectivement constater qu'elle avait une tête des plus horribles ; le mascara avait coulé, faisant de grosses trainées noires sur ses joues, ses yeux étaient rougis et gonflés, et ne parlons même pas de ses cheveux. La belle se fixa lentement se demandant si c'était vraiment elle ; jamais auparavant elle ne se serait mis dans cet état pour un garçon. Mais Noah n'était pas n'importe quel garçon.
En se rendant compte que ses pensées se dirigeaient encore vers celui qui l'avait laissée, Alexie balança un mouchoir qui trainait contre le miroir, puis elle se mit à pester contre elle même. « J'suis trop conne. Comment j'ai pu croire que je comptais pour lui. J'suis trop naïve. Grand-mère me l'avait dit, les mecs sont tous des cons. »
Après s'être énervée contre elle et contre tous les garçons du monde, Alex prit une douche. Mauvaise idée. Dans le sens, où quand vint le moment de savonner son épaule droite la jeune femme vit son tatouage. Celui qu'elle avait fait faire en pensant à No... l'autre. La rousse caressa du bout des doigts les trois mots qui constituaient son précieux tatouage. Les larmes lui montèrent de nouveau aux yeux alors qu'un mince sourire apparaissait sur ses lèvres. Ça lui faisait du bien de se rappeler ses souvenirs avec l'autre, mais ça la faisait également souffrir. Compliquée comme fille.
A cet instant, Lexie regretta son geste que de se faire encrer à vie ces trois mots. Sauf qu'à l'époque ils représentaient parfaitement ce qu'elle avait ressenti. « Falling In Love »

***
Un silence pesant régnait autour de la table des Hawks. Alexie n'avait toujours pas ouvert la bouche depuis le départ du blondinet, et ses parents ne semblaient pas avides de savoir la cause du mutisme de leur fille. Quelque chose d'autre les préoccupait ; la réaction de Lex fasse à la proposition de son père.
Incapable de tenir plus longtemps, Ariana Hawks fit les gros yeux à son mari, lui faisant clairement comprendre qu'il était temps. Ils avaient déjà trop attendu. « Alexie, ma chérie, j'ai... Hum, j'ai quelque chose à te proposer.. » La jeune femme releva légèrement la tête, signifiant ainsi à son père qu'il avait toute son attention. « Tu sais qu'une maison de disque s'est installée à New-York il n'y a pas longtemps ?, hochement de tête positif. Et bien, j'aimerais, si tu es d'accord, que tu ailles t'assurer que tout se passe bien là-bas. Juste voir si tout fonctionne correctement, puis ça te donnerais peut être la chance de rentrer dans une grande école de journalisme comme tu le souhaites... » La belle écarquilla les yeux, son père voulait vraiment qu'elle aille à New-York ? Elle ? Mais... mais, elle ne pouvait pas partir. Pas maintenant, pas après ce qui s'était passé. Et là, Lexie comprit. Comprit que c'était l'occasion rêver pour elle de le retrouver, car Noah lui avait confié que s'il devait quitter l'Australie se serait pour aller tenter sa chance à New-York. Alors, à ce moment, Alexie sut que plusieurs heures plus tard, elle serait sur le continent américain. Certes cela n'allait pas être de facile de retrouver le blondinet une fois sur place, mais peu importe. Il ne lui restait plus que cela, alors elle fonça. « D'accord. »

***
C'est comme ça, que quelques heures après, l'australienne se trouvait dans un avion en direction de New-York. Et quelques vingt trois heures cinquante plus tard, Alexie posait les pieds sur le sol américain. L'aventure commençait.
Les débuts ne furent pas très faciles. Ses parents avaient prévu l'hôtel quatre étoiles pour leur fille, mais ça ne plaisait pas à Lex, elle voulait se poser, se sentir chez elle. C'est ce que Zacharie lui apporta. Grâce à la blondinette, Alex avait un toit. De plus, entre les deux jeunes femmes il y a une certaine complicité. L'australienne n'a jamais encore avoué sa véritable raison concernant sa présence à New-York à Zach, se disant qu'elle trouverait sans doute ça stupide, mais elle sait que le moment des aveux arrivera bientôt. Pour elle comme pour l'irlandaise.
Sinon, la belle brune – maintenant – n'a pas abandonné l'espoir qu'elle garde depuis son arrivée ici. Revoir Noah.







Je m'appelle Speak Now*et je suis âgé(e) de 14 ans. Je trouve Broadway Lights magnifique *-*. D'ailleurs je me suis retrouvé(e) ici grâce à PRD. J'ai un petit truc à dire : les comédies musicales ça gère sa mémé en string . Et maintenant que j'y pense, mon personnage est un perso inventé. Le créateur qui a fait ma première bannière est tumblr, celui qui a créé l'avatar est de dodixe, les icons sont de bazzart, et la dernière bannière a été réalisée par freeze.


Dernière édition par L. Alexie Hawks le Mer 20 Avr - 17:46, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

FONDATRICE


Messages : 551
Points : 186
Date de naissance : 08/07/1985
Age : 32


MessageSujet: Re: LEXIE ✿ Lets turn on that radio as loud as it can go   Lun 18 Avr - 8:58

Bienvenuuuue (: Bonne chance pour ta fiche et si tu as une question n'hésite pas

En passant, ton avatar est magnifique

_________________


(c) sugar slaughter - Lea Michele "Jar of Hearts"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broadwaylights.forumgratuit.org


avatar

MODERATRICE


Messages : 270
Points : 25
Date de naissance : 21/11/1988
Age : 28


MessageSujet: Re: LEXIE ✿ Lets turn on that radio as loud as it can go   Lun 18 Avr - 9:01

Z. Anteynara Anderson a écrit:
Bienvenuuuue (: Bonne chance pour ta fiche et si tu as une question n'hésite pas

En passant, ton avatar est magnifique

+1 Very Happy

_________________

UNDERCO'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 22
Points : 0
Date de naissance : 15/08/1987
Age : 29


MessageSujet: Re: LEXIE ✿ Lets turn on that radio as loud as it can go   Lun 18 Avr - 9:08

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 38
Points : 40
Date de naissance : 22/03/1992
Age : 25


MessageSujet: Re: LEXIE ✿ Lets turn on that radio as loud as it can go   Lun 18 Avr - 9:18

    Merci ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

FUTURE TUTRICE DE BL APRES LE SUICIDE D'ANTEY


Messages : 517
Points : 473
Date de naissance : 31/10/1988
Age : 28


MessageSujet: Re: LEXIE ✿ Lets turn on that radio as loud as it can go   Lun 18 Avr - 10:16

    Bienvenue ma folasse
    Bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 38
Points : 40
Date de naissance : 22/03/1992
Age : 25


MessageSujet: Re: LEXIE ✿ Lets turn on that radio as loud as it can go   Lun 18 Avr - 10:42

    Meeerci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

FONDATRICE


Messages : 551
Points : 186
Date de naissance : 08/07/1985
Age : 32


MessageSujet: Re: LEXIE ✿ Lets turn on that radio as loud as it can go   Mar 19 Avr - 9:07

J'aime le début de ton histoire
Tu vas faire un scénario pour Noah ?

_________________


(c) sugar slaughter - Lea Michele "Jar of Hearts"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broadwaylights.forumgratuit.org


avatar



Messages : 38
Points : 40
Date de naissance : 22/03/1992
Age : 25


MessageSujet: Re: LEXIE ✿ Lets turn on that radio as loud as it can go   Mar 19 Avr - 9:18

    Merci
    Ouaip c'est prévu, pourquoi ? (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

FONDATRICE


Messages : 551
Points : 186
Date de naissance : 08/07/1985
Age : 32


MessageSujet: Re: LEXIE ✿ Lets turn on that radio as loud as it can go   Mar 19 Avr - 9:25

Comme ça pour savoir^^ En fait c'était pour savoir qui sera l'avatar xD Nan parce que tu décris un vrai beau gosse, alors... je suis curieuse mdr.

_________________


(c) sugar slaughter - Lea Michele "Jar of Hearts"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broadwaylights.forumgratuit.org


avatar



Messages : 38
Points : 40
Date de naissance : 22/03/1992
Age : 25


MessageSujet: Re: LEXIE ✿ Lets turn on that radio as loud as it can go   Mer 20 Avr - 17:48

    Alooouuurs voilà ! J'ai enfin finis ! Very Happy J'espère qu'il y a tout sinon dîtes le moi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

FONDATRICE


Messages : 551
Points : 186
Date de naissance : 08/07/1985
Age : 32


MessageSujet: Re: LEXIE ✿ Lets turn on that radio as loud as it can go   Mer 20 Avr - 19:37

C'est parfait miss (:
Je te valide, tu peux aller créer ton sujet de liens, de topics, faire tes demandes, ouvrir ton carnet de bord... Et si tu as une question n'hésite pas !

_________________


(c) sugar slaughter - Lea Michele "Jar of Hearts"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broadwaylights.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: LEXIE ✿ Lets turn on that radio as loud as it can go   

Revenir en haut Aller en bas
 

LEXIE ✿ Lets turn on that radio as loud as it can go

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broadway Lights :: ♪ CHARACTERS :: « stories » :: « validées »-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit